La greffe de cellules souches

Riche d’une expérience de plus de trente années dans la greffe de cellules souches, le Centre universitaire de santé McGill est aujourd’hui passé maître dans la pratique des greffes tant autogéniques qu’allogéniques, c’est-à-dire mettant en liaison un donneur et un receveur, parents ou non. L’un des six seuls établissements de santé canadiens agréés par la Foundation for the Accreditation of Cellular Therapy (FACT), le Centre universitaire de santé McGill est aussi reconnu comme centre d’excellence en transplantation de cellules souches chez les adultes par le gouvernement du Québec.

On recourt maintenant à la greffe des cellules souches pour traiter un nombre croissant de maladies, et notre unité d’hématologie ne cesse de perfectionner son expertise et ses activités pour répondre encore mieux à ces besoins. Déjà, plus de quarante greffes sont pratiquées annuellement pour traiter les leucémies, les syndromes myélodysplasiques, les lymphomes et les myélomes multiples chez les adultes.

Pour nos patients qui en bénéficient, cette procédure marque un pas important vers une rémission, voire une victoire complète sur le cancer. L’expérience et la recherche nous ont permis de mieux prendre en charge les effets secondaires et d’obtenir de meilleurs résultats à la suite d’une greffe.

La collecte des cellules souches se fait par aphérèse transfusionnelle :
le sang est extrait et séparé en éléments au moyen d’une force centrifuge.

Des injections de facteurs de croissance auront été administrées dans
les jours précédents afin de stimuler les cellules souches chez le donneur.

Par ailleurs, notre banque clinico-recherche de sang de cordon ombilical inaugurée en 2007 constitue une source importante de cellules souches pour nos patients adultes devant être traités, de même qu’un levier pratique pour explorer de nouvelles avenues quant à l’utilisation des cellules souches.