Êtes-vous un acheteur compulsif?

Quelques conseils pour résister au besoin d’acheter

Magasinez, magasinez, achetez, achetez! C’est ce que les détaillants vous chantent sur tous les tons avant les Fêtes pour essayer de vous attirer dans leurs magasins. Pour un acheteur compulsif, cette période peut être particulièrement éprouvante.

« Un acheteur compulsif est une personne qui ressent le besoin de magasiner et d’acheter. S’il a le choix, l’acheteur compulsif ira dans un centre commercial plutôt que n’importe où ailleurs », explique Luisa Cameli, Ph. D., psychologue, et directrice de la clinique de thérapie cognitivo-comportementale, affiliée au Centre universitaire de santé mcGill (CUSM).

La Dre Cameli explique qu’au moment d’acheter un article, la plupart d’entre nous

pesons le pour et le contre de l’achat avant d’ouvrir notre porte-feuille. L’acheteur compulsif, en revanche, ne pense pas à la valeur de l’achat, puisque c’est l’acte même de magasiner et d’acheter qui suscite une impression d’euphorie.

Acheter un article, n’importe lequel, est le summum pour l’acheteur compulsif. Cela le rend déraisonnablement heureux, précise la Dre Cameli. De retour à la maison, il met le sac de côté avec d’autres achats, puis la culpabilité et la honte s’installent et il regrette son geste. »

Des liens avec la dépression et la faible estime de soi 
L’achat compulsif entre dans la catégorie des troubles du contrôle des impulsions. Souvent, l’acheteur compulsif a une faible estime de soi ou souffre de dépression.

On compte environ neuf pour cent d’acheteurs compulsifs dans la population. Les hommes sont tout aussi susceptibles que les femmes d’en faire partie. « Cela prend parfois des années avant qu’une personne admette qu’elle est une acheteuse compulsive, et plusieurs pensent qu’elles peuvent ou pourraient surmonter cette impulsion sans aide. » Des dettes impossibles à gérer, des relations qui se dégradent et la perte d’un emploi sont quelques-unes des raisons qui amènent les acheteurs compulsifs à finalement demander de l’aide.

La thérapie cognitivo-comportementale est un traitement efficace contre l’achat compulsif. Durant la thérapie, les acheteurs trouvent des stratégies saines pour faire face à leurs émotions. « Quand vous demandez à une personne de renoncer à un comportement, vous devez remplacer ce comportement par un autre plus sain, précise la Dre Cameli. Vous ne pouvez pas simplement lui dire d’arrêter de magasiner. »

La Dre Cameli admet qu’il n’est pas facile de surmonter la compulsion à acheter. L’acheteur compulsif peut s’attendre à connaître des hauts et des bas, alors que le mauvais comportement diminue graduellement pour faire place au comportement plus sain.

Voici quelques conseils pour contrôler votre magasinage en vue des Fêtes

  • Déterminez le montant exact que vous pouvez mettre pour les cadeaux;
  • Déterminez le nombre de cadeaux dont vous avez besoin et un montant approprié à dépenser pour chaque personne;
  • Allez magasiner lorsque vous êtes le plus en forme, c’est-à-dire quand vous n’êtes pas fatigué, ni anxieux ou affamé;
  • Utilisez uniquement de l’argent comptant; laissez les cartes de crédit à la maison;
  • Fixez une limite de temps à votre séance de magasinage;
  • Partez en sachant précisément ce que vous voulez acheter; ne déambulez pas dans les magasins;
  • Si vous désirez acheter un article qui n’est pas sur votre liste, rentrez à la maison et pensez-y. Vous pourrez toujours l’acheter plus tard;
  • Prévoyez un plan d’urgence si vous commencez à perdre le contrôle; par exemple, appelez un ami qui connaît votre problème.

Pour en savoir plus sur les services offerts à la clinique de thérapie cognitivo-comportementale, composez le 514-485-7772.