Le projet DOVE

Le projet de recherche DOVE a pour but de découvrir une méthode permettant de poser précocement un diagnostic de cancer de l’ovaire.

Coordonnées

Présentation du projet DOVE

Le projet de recherche DOVE, subventionné conjointement par l’Institut de recherche en santé du Canada et la Fondation du centre universitaire de santé McGill, a pour but de découvrir une méthode permettant de poser précocement un diagnostic de cancer de l’ovaire. On peut qualifier actuellement ce cancer de “tueur silencieux” étant donné que les symptômes sont tout à fait vagues et subtils. Conséquemment, cela signifie que le cancer de l’ovaire, dans ses phases précoces, imite plusieurs maladies sans bénignes et c’est pour cette raison que les manifestations initiales sont souvent négligées par les patientes aussi bien que par les médecins. La Dre Lucy Gilbert, chef de la division de gynécologie oncologique de l’Université McGill, appuyée par une équipe d'experts, souhaite contourner cette difficulté en développant un outil diagnostic qui aidera les patientes à reconnaitre les symptômes d’alarme devant les amener à consulter, et les médecins à considérer ces symptômes et à procéder alors aux investigations appropriées. C’est par la voie du projet Dove que Dre Gilbert désire informer le public et les médecins de famille sur cette question et par ailleurs présenter les tests diagnostiques actuellement disponibles pour la détection du cancer de l’ovaire.

L’importance du cancer de l’ovaire

Au cours de leur vie les femmes canadiennes ont une chance sur 65 d’être atteintes du cancer de l’ovaire. Le cancer de l'ovaire est la quatrième principale cause de décès par cancer chez les canadiennes. Plus de 90% des cancers de l’ovaire surviennent de façon aléatoire, sans histoire familiale, dans la population en général. S’il est dépisté au premier stade de la maladie plus des 90% de femmes en seront guéries. Malheureusement, à ce jour plus de 70% des cancers de l’ovaire sont diagnostiqués à un stage avancé (II-III ou IV). Alors, malgré la chirurgie et la chimiothérapie, plus de 50% auront des rechutes dans les deux ans qui suivent et 80% en mourront en dedans des 5 ans du diagnostic.

Quelle est la rationnelle du projet DOVE ?

Nous savons que, s’il est dépisté au stade I, le cancer de l’ovaire est traitable par la chirurgie sans qu’il soit nécessaire d’utiliser la chimiothérapie ou la radiothérapie, dans une proportion de 92% des cas. Pour sauver davantage de vies, il faut donc augmenter le nombre des femmes diagnostiquées à ce stade. C’est dans la poursuite de cet important objectif qu’en juin 2007 certains organismes tels «La Société américaine du cancer» , «La Société des gynécologues oncologues » et «La Société du cancer gynécologique» ont émis une recommandation à l’effet que les femmes qui présentent l’un des symptômes énumérés durant une période qui excède plus de 2 ou 3 semaines devraient consulter leur médecin pour un examen gynécologique et se soumettre à un ultrason transvaginal (échographie) en plus d’une analyse sanguine permettant d’identifier la présence du marqueur tumoral, le CA 125. Ces symptômes sont : ballonnement, distension abdominale, douleur abdominale/pelvienne, mictions fréquentes ou satiété rapidement atteinte. Evidemment, ces symptômes sont courants et il s’avère que la majorité des femmes qui les présentent ne sont pas atteintes d’un cancer ovarien. De plus, une partie des femmes qui ont le cancer de l’ovaire peuvent avoir d’autres symptômes. Afin d’obtenir des résultats fiables les tests doivent être administrés et interprétés par des experts.

Au Québec, beaucoup de femmes n’ont pas de médecin de famille et/ou un gynécologue et la période d’attente avant une première consultation est assez longue, entraînant un délai non négligeable avant de passer les examens recommandés. L’étude DOVE a comme objectif de faciliter l’accès à ces tests diagnostiques aux femmes qui présentent des symptômes associés au cancer de l’ovaire. Parce que tous les examens seront réalisés dans le contexte d’une étude scientifique l’information recueillie et l’analyse en seront d’ autant plus précises. Les conclusions visent à préciser quels sont les éléments les plus aptes à identifier les patientes nécessitant une évaluation rapide.

Comment le projet DOVE peut-il m'aider ?

Si vous êtes une femme de 50 ans ou plus qui réside dans la région montréalaise et que vous présentez l’ un des symptômes qui ont été identifiés comme pouvant signaler un cancer de l’ ovaire au stade précoce , vous pourriez être éligible et bénéficier gratuitement des examens nécessaires dans de courts délais (échographie transvaginale pelvienne, prise de sang pour le CA-125 et examen par le médecin de l’étude). Pour savoir si vous êtes éligible veuillez svp remplir le questionnaire qui suit. Si vous présentez au moins l’un des symptômes depuis au moins 2 semaines mais d’un an, veuillez contacter un membre de l’équipe DOVE pour prendre un rendez-vous.

Inventaire de symptômes – Santé des femmes

S’il vous plaît cochez toutes les symptômes que vous avez eu pour une période de plus de 2 semaines, mais moins d'un an :

  • Se sentir plein ou bourré après avoir mangé seulement quelques bouchées (satiété précoce), avoir sentiment que les aliments restent pris ou bloqués, perte d’appétit.
  • Mal au coeur, nausée, vomissements, brûlure d’estomac, gaz, indigestion.
  • Diarrhée, constipation, avoir le sentiment que l’intestin ou le rectum est plein, besoin constant d’aller à la selle, selles douloureuses ou sentiment de brûlure lors des selles, douleur rectale.
  • Besoin d’uriner plus souvent ou besoin urgent d’uriner, pertes d’urine, douleurs brûlantes en urinant, avoir envie d’uriner mais rien ne sort, ne peut vider pas la vessie complètement, sentiment que la vessie est pleine après avoir uriné.
  • Ballonnement, gonflement, ou de distension du ventre, de l’abdomen ou de l’estomac, impression que les vêtements sont plus serrés autour de la ceinture (taille), vous ressentez une masse dans l’abdomen.
  • Écoulement ou saignement vaginal, beaucoup de douleur lors de relation sexuelle.
  • Perte de poids non dû à un régime.
  • Malaise ou douleur dans l'abdomen, le bassin, ou a la partie inférieure du dos.

Si vous avez plus de 50 ans et vous avez coché au moins un de ces groupe de symptômes appelez-nous au 1-866-716-3267 pour prendre un rendez-vous pour avoir des tests de dépistage de cancer de l'ovaire.