Endocrinologie et métabolisme

Les systèmes chimiques et physiques du corps pour le traitement de l’énergie.

Programmes

Diabète prénatal

Métabolismes osseux et minéral

Diabète (Centre de jour métabolique)

Programme de pompe à insuline

Métabolisme lipidique

Neuroendocrinologie/Tumeurs endocrines

Service de soutien nutritionnel et la NPT maison

Endocrinologie reproductive

Maladie thyroïdienne et cancer de la thyroïdienne

La division de l’Endocrinologie et du métabolisme du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) jouit d’une réputation mondiale pour son excellence et continue d’être à l’avant-plan de la recherche en endocrinologie. Elle a publié une recherche hautement reconnue en matière d’identification des gènes. 

Initiatives du CUSM

Les services cliniques de la division ont permis de stimuler plusieurs autres importantes initiatives au CUSM :

  • la gestion du diabète et de l’ostéoporose chez les patients ayant subi une transplantation
  • l’évaluation endocrinologique des couples infertiles planifiant l’utilisation de la fécondation in vitro
  • la gestion du diabète en oncologie
  • les patients neurochirurgicaux traités avec de fortes doses de glucocorticoïdes
  • des services complets de nutrition parentérale

 

Recherche et éducation

L’expertise clinique de la division est reconnue pour son rôle dans la création de ressources éducatives utilisées de façon générale, incluant des directives en matière de pratique clinique dans le traitement du diabète, de l’ostéoporose, du diagnostic de l’hypocalcémie et de l’abécédaire des maladies métaboliques des os. Ses soins cliniques de haut niveau, conjointement à la recherche avancée, fournissent un environnement éducatif supérieur.

L’intégration d’expertise clinique avec la vaste collection de données de laboratoire de la division aidera à la prédiction des complications chez les patients individuels. Ceci permettra également le traitement personnalisé des maladies endocrines et métaboliques. Ces avancées formeront la base du développement du CUSM comme chef de file mondial en matière de médecine des systèmes.