Pour des informations à jour sur les activités du CUSM, consultez notre page web consacrée à la COVID-19 .

Le programme en schizophrénie spécialisée pour la prise en charge de la psychose précoce (PSSPP)

Centre d'intervention contre la psychose précoce

Le Centre d’Intervention contre la psychose précoce du CUSM (EPIC) est une clinique créée en 1997 dans le but de parfaire notre connaissance de l’impact extraordinaire des épisodes de psychose précoce sur la situation à long terme.  

Le EPIC cible plus particulièrement les personnes :

  • Qui ont un premier ou un deuxième épisode psychotique; 
  • Àgées entre 17 et 40 ans;
  • Qui ont reçu un traitement pendant plus d’un mois.   

Le centre poursuit les objectifs suivants :

  • prévenir l’apparition de symptômes comportementaux suite à l’expérience psychotique, 
  • prévenir le processus de détérioration consécutif à la maladie psychotique (comme la schizophrénie).   

Le EPIC poursuit ces objectifs:

  • par le dépistage précoce, 
  • l’alliance thérapeutique avec le patient qui a eu l’expérience de la psychose, 
  • une série d’interventions combinées qui peuvent être de nature pharmacologique, psychothérapeutique, ergothérapeutique et sociale/communautaire.  

La clinique a également un mandat d’enseignement et est ainsi un lieu de formation pour les étudiants en médecine, en soins infirmiers, en ergothérapie ainsi que pour les résidents en psychiatrie.  

Notre approche

Les premiers signes de psychose apparaissent généralement à la fin de l’adolescence ou au début de la vie adulte. Ils se manifestent par une perturbation de la perception de la réalité et de l’individualité. La psychose peut se manifester par divers troubles qui ne peuvent être diagnostiqués que par suivi longitudinal. L’objectif principal du EPIC est de prévenir non seulement les rechutes, mais également la dégradation fonctionnelle puisque la psychose peut avoir un impact sur les performances cognitives, interpersonnelles, sociales, scolaires et occupationnelles. L’intervention précoce dans les cas de psychose  permet d’atténuer les conséquences sur les plans psychologique et social comme l’isolement, la stigmatisation, la peur, l’auto-médication et la perturbation du rôle social.   

Le EPIC utilise une approche d’équipe qui se distingue par sa souplesse et le recours à l’alliance thérapeutique. Le modèle récupération-rechute qui caractérise de nombreux troubles psychotiques exige une relation à long terme qui permet une négociation constante des enjeux de traitement et un contact rapide en cas de rechute après une période de bien-être. Ce lien à long terme doit être maintenu avec toute l’équipe afin que le patient puisse communiquer avec le membre disponible ou le membre de son choix en sachant que les autres membres de l’équipe seront tenus informés de la situation.  

Les services du EPIC comprennent :

  • Consultation : thérapie de soutien, interventions cognitivo-comportementales, psychoéducation
  • Interventions auprès des familles et des soignants
  • Soins axés sur la communauté
  • Soutien à la réintégration scolaire et professionnelle
  • Gestion de crise
  • Pharmacothérapie