Pour des informations à jour sur les activités du CUSM, consultez notre page web consacrée à la COVID-19 .

Le CUSM et l'IR-CUSM parmi les meilleurs employeurs au Canada pour les jeunes !

À la suite d’un processus exhaustif de sélection et d’évaluation des pratiques exemplaires des organisations, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et l’Institut de recherche du CUSM (IR-CUSM) ont été reconnus parmi les meilleurs employeurs au Canada pour les jeunes. Cette distinction témoigne de l’engagement des organisations à soutenir et former la prochaine génération de professionnels dans les domaines de la santé et de la recherche. Pour faire partie de cette liste prestigieuse des 100 meilleurs employeurs pour les jeunes, les organisations doivent mettre en œuvre des programmes destinés à attirer et fidéliser les jeunes employés, comme de défrayer une partie de leurs frais de scolarité ou d’offrir des programmes coopératifs ou de conciliation travail-études. S’il y a lieu, on évalue également les programmes de formation et de mentorat des organisations de même que le programme de l’organisation en matière de gestion de carrière des employés.  

Nous vous présentons ci-dessous les témoignages de quelques-uns de nos jeunes employés qui expliquent les raisons pour lesquelles ils ont choisi de travailler au CUSM et à l’IR-CUSM.

Plamena Andreeva

Plamena Andreeva
Agente administrative, classe 3 à l’Hôpital Royal Victoria

C’est après que des membres de sa famille aient été traités à l’HRV et à l’Hôpital général de Montréal que Plamena Andreeva a  voulu travailler au CUSM. « Le CUSM est une organisation remarquable où le niveau des soins et l’engagement des médecins et du personnel médical sont exceptionnels », dit-elle. 

Plamena travaille aux archives médicales où elle prépare et numérise les dossiers des patients de l’HRV, puisqu’au nouveau site Glen, tous les dossiers sont numérisés. Une fois ce travail terminé, elle reprendra son travail clérical au CUSM. « Les relations que j’ai tissées ici ont été fort enrichissantes tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel », dit-elle à propos de ses collègues de travail. 

L’équipe au sein de laquelle travaille Plamena est formée de jeunes, mais également d’employés plus âgés, ce qui constitue un réel atout. « Nous pouvons profiter du dynamisme des jeunes et de l’expérience des plus vieux », poursuit-elle. 

 

Joshua Ejdelman

Joshua Ejdelman
Technicien - Planification de la transition à l’Institut de recherche du CUSM 

Joshua Ejdelman est venu à l’Institut de recherche du CUSM (IR-CUSM) en tant que stagiaire d'été dans un nouveau laboratoire à l'Hôpital général de Montréal. « En plus de mener un projet de recherche sur le cancer de la prostate sur plusieurs années, j’ai participé à de nombreux aspects de la mise en service d'un laboratoire de recherche », dit-il. 

Avec cette expérience, Joshua était bien préparé pour un poste au sein du Bureau de soutien à la transition où il a également eu la responsabilité de tâches liées au déménagement des installations de recherche au site Glen, cette année. 

« Chaque jour, j’en apprends plus sur notre communauté de recherche et sur l'entretien de l'infrastructure colossale de l’IR-CUSM. Je suis extrêmement reconnaissant de jouer un rôle dans ce qui est sans aucun doute un grand pas vers l'avenir de la recherche translationnelle collaborative au CUSM », explique Joshua.

 

Elizabeth Joly

Elizabeth Joly
Infirmière, bloc opératoire, l’Hôpital général de Montréal

Elizabeth Joly était prédestinée à travailler au CUSM. Toute petite déjà, elle fréquentait la garderie de l’Hôpital général de Montréal, puisque ses parents travaillaient tous deux au CUSM. « On peut donc dire que c’est dans l’ordre des choses que j’y fasse aujourd’hui carrière comme infirmière, » souligne Elizabeth.

Avant de devenir infirmière en septembre 2012, Elizabeth a travaillé au service de l’entretien et comme préposée aux bénéficiaires, toujours au CUSM. « J’adore mon travail au bloc opératoire parce que chaque personne qui y travaille joue un rôle important, que ce soit ceux et celles qui nettoient et placent les salles, l’équipe chargée de l’anesthésie, l’équipe chirurgicale et, bien sûr l’équipe des soins infirmiers qui est essentielle au bon fonctionnement des salles d’opération. C’est extraordinaire de participer à tout cela. »

Pour Elizabeth, le fait que des infirmières de grande expérience côtoient des plus jeunes permet à ces dernières d’entreprendre leur carrière en ayant toutes les chances de réussir. « Le métier d’infirmière exige des connaissances, certes, mais aussi des compétences pratiques. Qui peut le mieux transmettre ce savoir qu’une infirmière possédant plusieurs années d’expérience? » 

  

Jason Wiebe

Jason Wiebe
Préposé à l’entretien, tous les sites sauf l’Hôpital de Lachine 

Jason Wiebe travaille à l’entretien à temps partiel tout en étudiant à temps plein en soins infirmiers au Collège Vanier. Il espère avoir l’occasion cet été de soumettre sa candidature à un poste de préposé aux bénéficiaires.  « Je pourrai alors acquérir une expérience pratique, ce qui m’aidera dans mes études, et bien sûr dans ma carrière lorsque j’aurai obtenu mon diplôme », explique-t-il.

« L’expérience est extrêmement positive, je rencontre des gens très intéressants, que ce soit des collègues, des patients et des familles avec qui je peux échanger, poursuit-il. Et j’y trouve de nombreuses occasions de me développer. »

Jason croît lui aussi que l’équipe compte un bon mélange de jeunesse et d’expérience et il est enthousiaste à l’idée de travailler au site Glen. « J’espère avoir une longue carrière au CUSM », conclut-il.

 

Zehra Khoja

Zehra Khoja
Assistante de recherche, Programmes  en santé de l’enfant et développement humain et Cancer à l’Institut de recherche du CUSM 

Zehra Khoja a découvert les neurosciences alors qu’elle était étudiante au baccalauréat en psychologie à l’Université Concordia. « Lorsque j’ai vu pour la première fois un cerveau humain sous un microscope et que j’ai  observé l’organisation complexe des diverses structures cérébrales, dit-elle, j’ai été conquise. Je savais ce que je voulais faire désormais : étudier le cerveau humain! » 

Zehra a d’abord travaillé au laboratoire de physiologie des neuropeptides de l’Institut de recherche du CUSM en 2007, puis comme assistante de recherche dans les laboratoires de recherche en santé de l’enfant et sur le cancer de l’IR-CUSM, où elle travaille toujours.  

« Je suis constamment inspirée par la compétence des stagiaires d’ici et de l’étranger avec qui je travaille, dit Zehra, de même que par le personnel et les bénévoles qui trouvent constamment des façons innovatrices d’améliorer la vie de nos patients et de leurs familles. »

 

Jacqueline Nguyen

Jacqueline Nguyen
Infirmière, Centre des naissances de l’Hôpital Royal-Victoria 

Pendant ses études, Jacqueline Nguyen a fait deux stages d’été au CUSM aux unités de soins prolongés de l’Hôpital général de Montréal et l’Hôpital de Lachine. « Ces stages m’ont permis de bien comprendre la réalité que vivent les patients », explique Jacqueline. 

Jacqueline a fait un stage au Centre des naissances et a adoré son expérience. Elle aime la fébrilité qui y règne et adore aider les patientes à accoucher. Elle est au cœur de l’action et ne s’occupe que de deux patientes à la fois afin de dispenser des soins de grande qualité.  

« Une des raisons pour lesquelles j’aime travailler au CUSM est le fait que les médecins résidents sont réellement accessibles, explique Jacqueline. Ici, tout le monde est dans la même longueur d’onde. »