Le vaccin antigrippal : les mythes et les faits

La vaccination annuelle contre la grippe saisonnière débute le 1er novembre.

Mythe no 1 sur la grippe : La grippe n’est pas une maladie grave. 

Mythe no 2 sur la grippe : Si vous n’avez pas de problème de santé à haut risque, vous n’avez pas besoin d’être vacciné. 

Mythe no 3-A sur la grippe : Si vous n’avez JAMAIS eu la grippe, le vaccin est inutile.  Mythe no 3-B sur la grippe : Si vous avez DÉJÀ eu la grippe, le vaccin est inutile. 

Mythe no 3 sur la grippe : Le vaccin antigrippal peut transmettre la grippe. 

Il est impossible d’avoir la grippe à cause du vaccin antigrippal. Le vaccin contient des particules virales qui ne sont pas vivantes et qui ne peuvent ni se multiplier ni vous infecter.

Mythe no 4 sur la grippe : Le vaccin antigrippal est responsable de graves réactions ou effets secondaires. 

Mythe no 5 sur la grippe : L’administration annuelle du vaccin antigrippal affaiblit le système immunitaire. 

Mythe no 6 sur la grippe : Vous ne devriez pas recevoir le vaccin antigrippal si vous avez certaines allergies. 

Mythe no 7 sur la grippe : Le vaccin est inutile puisqu’il existe de meilleurs moyens de prévenir la propagation de la grippe. Par exemple, on peut se laver souvent les mains, se couvrir la bouche pour tousser ou rester à la maison pendant qu’on est malade. 

Mythe no 8 sur la grippe : Le vaccin antigrippal vous protège contre les virus ou les bactéries responsables du rhume ou de la grippe intestinale. 

Mythe no 9 sur la grippe : Je connais quelqu’un qui s’est fait vacciner, mais qui a tout de même eu la grippe. Ça prouve bien que le vaccin ne fonctionne pas. 

Mythe no 10 sur la grippe : Vous ne devriez pas vous faire vacciner contre la grippe si vous êtes enceinte ou que vous allaitez. 

Source de la version anglaise : Université du Manitoba