La Commission scolaire English-Montréal et l'Institut de recherche du CUSM lancent un partenariat historique STIAM afin d'engager les jeunes en sciences

Communiqué

La Commission scolaire English-Montréal et l'Institut de recherche du CUSM lancent un partenariat historique STIAM afin d’engager les jeunes en sciences

MONTRÉAL – La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) et l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR‑CUSM) sont fiers de lancer un nouveau programme, grâce auquel des élèves du secondaire vont collaborer avec des chercheurs sur des projets dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie, des arts et des mathématiques, aussi connus sous le nom de projets en STIAM (« STEAM » en anglais).

Ce partenariat unique entre un établissement d’enseignement public et un grand centre de recherche biomédicale que nous annonçons aujourd’hui repose sur le cadre de travail STIAM. Il s’agit d’une démarche pédagogique faisant appel aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie, aux arts et aux mathématiques dans le but d’orienter les interrogations des élèves, de susciter le dialogue et de développer la pensée critique.

Plus de 40 élèves venant de sept écoles secondaires de la CSEM ainsi que leurs enseignants dans diverses disciplines feront équipe avec le personnel des laboratoires de l’IR‑CUSM afin de réaliser des projets STIAM. Au cours d’une période de six semaines, des stagiaires de recherche diplômés vont consacrer leur temps au mentorat des élèves, afin de les guider tout au long de la réalisation de leurs projets.

« En tant que plus grand centre de recherche biomédicale du Québec, l’IR-CUSM est fier de participer à ce partenariat unique dans le domaine de l’enseignement et d’aider des élèves du secondaire à se préparer pour l’avenir. Le recours au programme STIAM pour créer un engagement communautaire sans précédent est une mission satisfaisante et gratifiante pour notre institut et pour nos stagiaires », explique le Dr Bruce Mazer, directeur général et directeur scientifique en chef par intérim de l’IR-CUSM.

Une occasion à saisir, riche sur le plan pédagogique

Depuis quelques années, la CSEM soutient le cadre de travail STIAM et en fait la promotion dans de nombreuses écoles. Le partenariat avec l’IR-CUSM lui permettra d’approfondir sa démarche.

« La CSEM est reconnaissante et honorée que l’IR-CUSM lui ait ouvert ses portes en offrant à ses enseignants et à ses élèves cette riche occasion sur le plan pédagogique, ajoute la présidente de la CSEM, Angela Mancini. Le dynamisme de l’environnement éducatif de l’IR-CUSM, combiné aux projets concrets de l’approche STIAM va non seulement stimuler la créativité, mais également encourager les élèves à prendre des risques mesurés, à s’engager activement dans une démarche d’apprentissage expérimental et à persévérer dans la résolution de problèmes. »

« La réalisation du projet STIAM a été rendue possible grâce à la collaboration étroite entre la CSEM et l’IR-CUSM, deux chefs de file dans ma circonscription de NDG‑Westmount, ajoute le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau. Étant moi-même scientifique, je sais combien il est important d’introduire les jeunes Canadiens à la pensée scientifique, habileté qui leur sera utile tout au long de leur carrière. »

« Je suis fier de constater que l’IR-CUSM collabore à ce projet éducatif, qui renforcera les liens avec une partie de notre collectivité. Le CUSM,   tire sa réputation de la qualité et du caractère novateur  de la formation de ses cliniciens et de ses chercheurs, commente le DPierre  Gfeller, président-directeur général du CUSM. Nous allons nous assurer d’inspirer la prochaine génération en partageant nos connaissances et la passion que nous nourrissons pour le travail qui se fait ici, dans notre établissement hospitalier et dans notre institut de recherche. »

Outiller les jeunes élèves pour l’avenir

En adhérant à l’approche pédagogique STIAM, la CSEM espère également mieux préparer les élèves pour l’avenir.

« Ce partenariat ne donne pas seulement aux élèves l’accès à l’un des meilleurs centres de recherche à l’échelle internationale, il offre également aux stagiaires de recherche de McGill la possibilité unique d’inspirer et d’aider la prochaine génération de penseurs et de leaders créatifs », poursuit David Eidelman, vice-principal, Santé et affaires médicales et doyen de la Faculté de médecine de l’Université McGill. « En tant que partenaire universitaire du CUSM, nous sommes très fiers que notre mission d’enseignement et de recherche serve ainsi la société; nous félicitons l’IR‑CUSM et la CSEM de lancer ce projet. »

 « Nous avons la responsabilité de redonner à notre communauté de manières particulièrement significatives, conclut Jenny Koulis, responsable des affaires administratives et académiques, et des programmes de sensibilisation de la communauté à l’IR-CUSM, et qui coordonne le projet. Quelle meilleure façon que celle d’encourager nos jeunes à développer les compétences et à acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour devenir des penseurs critiques et des innovateurs du futur? »

 

Contacts presse :

Julie Robert
Coordonnatrice des communications – Recherche
Centre universitaire de santé McGill
Cell: 514-971-4747
Julie [dot] robert [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca