Les Canadiens veulent avoir un meilleur accès aux outils de santé numériques

Le Centre universitaire de santé McGill est fier d'appuyer la campagne de sensibilisation publique lancée récemment par Inforoute Santé du Canada (Inforoute) pour promouvoir la santé numérique, soit l’utilisation d’outils, de services et de méthodes électroniques et informatiques pour assurer la prestation des services de santé ou simplement favoriser une meilleure santé.

La santé numérique au CUSM

OACIS – un dossier clinique informatisé en constante évolution afin d’aider nos équipes à offrir de meilleurs soins

Au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), la principale source d’information sur les patients est le dossier clinique informatisé Oacis. 

Aujourd’hui, les cliniciens du CUSM (selon leur rôle et les limites de leur profession) utilisent Oacis pour :

  • voir les listes de patients hospitalisés par unité de soins et créer leurs propres listes de patients;
  • consulter les données démographiques des patients, leurs résultats de laboratoire, les rapports de pathologie et d’imagerie, et les documents du dossier médical (numérisés ou transmis électroniquement);
  • documenter certaines informations sur les patients, comme les allergies ou les signes vitaux;
  • prescrire des ordonnances diverses pour les patients hospitalisés (imagerie médicale, laboratoire, microbiologie, nutrition, médecine transfusionnelle, neurophysiologie et médecine respiratoire).

Oacis en chiffres
Au CUSM, on compte :

  • près de 7000 utilisateurs différents d’Oacis par mois et plus de 3500 par jour;
  • plus de 250 000 sessions ouvertes dans Oacis par mois;
  • des pointes à 1 100 utilisateurs simultanés.

Bien que les premiers modules aient vu le jour au CUSM en 2006 et en 2007, l’équipe Oacis travaille au développement du système depuis 2002.  (Pour en savoir plus)

L’Office d’éducation des patients 
offre de nombreux modules en ligne

educationdespatientscusm.ca

La collection éducative, comprenant maintenant plus de 400 modules, dépliants, fiches pédagogiques et même un livre à colorier, explique les maladies et pathologies ainsi que les traitements et les options de réadaptation. Conçue par plusieurs professionnels de la santé du CUSM, pour que les informations soient aussi exactes et à jour que possible, la collection est riche en images, et ses documents, rédigés en langage simple, reposent sur des données probantes. (Pour en savoir plus)

Guides de l’Institut des Cèdres sur les types de cancer

Guides sur la santé générale  

Guides sur la chirurgie 

Guides sur la santé des enfants 

Il existe une appli CUSM pour cela! 

My First Surgery, du Dr Robert Baird

Il n’est jamais facile d’avoir un enfant qui doit subir une intervention chirurgicale; cette application interactive a été conçue dans le but de rendre la chose un peu plus facile. My First Surgery a remporté le défi Création d'application santé du Centre d'innovation biomédicale de l'Université McGill.  (Pour en savoir plus)    

L’application V-Sign Flow nous aide à nous occuper
de nos patients les plus vulnérables

Mis au point par l’équipe des Systèmes d’information du CUSM, le projet V-Sign Flow est utilisé par le personnel médical de l’unité de soins intensifs pédiatriques (USIP) depuis juin 2013; plus récemment, il a aussi été adopté par l’équipe médicale de l’unité de soins intensifs néonatals (USIN).

L’application V-Sign Flow s’appuie sur une technologie qui a initialement été mise au point dans le but de suivre l’évolution des signes vitaux du patient. Grâce à cette application, les membres du personnel ont accès, à partir de leur téléphone intelligent, à un dossier comportant de courts messages textes concernant un patient particulier : état, traitement, résultats des tests, observations et recommandations; tous les membres du personnel peuvent consulter ces renseignements de manière sécuritaire et confidentielle. Il est également possible d’appliquer une combinaison d’étiquettes ou de filtres fondés sur des mots clés pour transmettre sur-le-champ aux membres de l’équipe des renseignements cruciaux quant aux changements dans l’état du patient. Ainsi, tous les membres de l’équipe participant au projet peuvent avoir accès aux mêmes renseignements en temps réel.

Des applications que nos équipes utilisent

UpToDate Anywhere

Les cliniciens du CUSM utilisent l’application UpToDate Anywhere pour trouver, sur leur téléphone intelligent ou sur leur tablette, les réponses les plus récentes à leurs questions de nature médicale. Plus de 6 000 médecins auteurs, éditeurs et lecteurs critiques utilisent leurs connaissances approfondies et leur solide expérience pour évaluer la littérature médicale pour produire des contenus originaux. Ces contenus sont présentés de manière succincte et sont facilement interrogeables; ils sont rapidement et facilement accessibles là où les soins sont donnés.

Lexicomp 

Lexicomp est un outil d’information détaillé sur les médicaments; il comprend des modules conçus à des fins cliniques, renfermant des renseignements sur les interactions médicamenteuses, l’identification, les calculs, la toxicologie et l’éducation des patients. Cet outil est accessible à partir de n’importe quel ordinateur connecté au réseau du CUSM; nos cliniciens l’utilisent sur leur téléphone Android ou sur leur iPhone.  

OACIS – un dossier clinique informatisé en constante évolution

L’équipe Oacis est une équipe multidisciplinaire qui regroupe des personnes qui ont une formation informatique ou clinique (certaines ont des formations en soins infirmiers ou dans d’autres domaines de la santé), ainsi que des gestionnaires de projet et des experts en formation. Plusieurs d’entre elles travaillent au déploiement d’Oacis depuis huit, dix ou même douze ans, ce qui témoigne de leur engagement dans cet ambitieux projet.

oasis team 

De gauche à droite : Katy Shadpour, chargée de projets; Dawn Bonsor, coordonnatrice des déploiements; Daniel J. Morin, directeur, systèmes d’information clinique (par intérim); Sabina Choudhury, superviseure, formation et assurance qualité; Marie Lyne Martel, technicienne en administration; 
absent : Adams Brooker, formateur. 


« Nous travaillons à amener l’informatique de la santé au CUSM avec un système de qualité et à soutenir les utilisateurs, en démontrant un souci constant pour la sécurité du patient. C’est notre priorité », affirme Katy Shadpour, chargée de projets Oacis. 

Un travail constamment lié aux soins et à la sécurité des patients
Chaque fois que les cliniciens désirent effectuer de nouvelles tâches dans Oacis, comme documenter des informations sur le patient ou saisir des ordonnances, les analystes cliniques de l’équipe Oacis revoient de façon détaillée les processus entourant cette tâche, de concert avec les utilisateurs. L’objectif est de définir avec précision de quelle façon les médecins, consultants, infirmières et professionnels auront à interagir avec le système.

patient care and safety 

Analyse clinique et spécifications de configuration. De gauche à droite : Catherine Gauvin, analyste clinique; Adrielle Houweling, analyste clinique; Alain Désir, analyste clinique; Ellen Clark, conseillère-cadre (par intérim); absente : Annick Deslongchamps, analyste clinique.


« Nous avons un bel esprit d’équipe, dit Catherine Gauvin, analyste clinique et infirmière. Par exemple, nous, les analystes, collaborons avec nos collègues des équipes de formation et de déploiement, qui ont des liens étroits avec les utilisateurs sur le terrain ».

L’équipe de développement et production adapte ensuite Oacis au processus cible. Les nouvelles fonctions et interfaces sont testées par l’équipe de formation et assurance qualité, puis mises à l’essai de façon isolée dans quelques unités de soins pilotes. Cela permet d’apporter des ajustements au système.

« C’est un honneur et un privilège d’offrir un système aussi important à la communauté du CUSM. Je suis là pour servir les utilisateurs. Tout ce que nous faisons, c’est pour eux », explique Sabina Choudhury, superviseure, Formation et assurance qualité.

Dawn Bonsor, coordonnatrice des déploiements, soutient l’implantation des changements dans les divers sites du CUSM, en collaboration avec les formateurs et les représentants cliniques concernés. 

team 

Architecture et bases de données. De gauche à droite : Ted Van Rossum, superviseur; Vincent Rives, analyste spécialisé; Makhelouf Ait Boudaoud, analyste spécialisé; Lin Liu, analyste spécialisée. 


En coulisse, l’équipe technique accomplit un travail essentiel. L’équipe de Ted Van Rossum, superviseur, Base de données et architecture, effectue l’entretien des plateformes soutenant Oacis et assure la sauvegarde, la protection et l’accessibilité continue des données, tandis que l’équipe de Benoit Tardif, superviseur, Développement et production, suit le fonctionnement d’Oacis de façon continue. En cas de problème technique (bogue, ralentissement ou autre), l’équipe est toujours prête à réagir, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

 team 

Développement et soutien technique. De gauche à droite : Marc Potvin, programmeur analyste; Mathieu Biosca, programmeur analyste; Benoit Tardif, superviseur, Manuel Gamero-Parra, programmeur analyste; Toufik Senoune, programmeur analyste; absente : Pascale Marois, programmeuse analyste.


« L’équipe technique doit travailler minutieusement pour qu’il n’y ait ni problème de disponibilité de l’information pour les cliniciens, ni erreur dans les dossiers médicaux. Il y a une partie de ce travail qui contribue à ce que les patients reçoivent de meilleurs soins. C’est très motivant. C’est ce qui fait, je pense, que les gens restent longtemps et s’investissent dans le projet », dit M. Tardif, qui s’apprête à fêter ses 10 ans au sein de l’équipe.

Une équipe appuyée par d’importants partenaires
Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal participe au développement du système conjointement avec le CUSM depuis le début du projet. Sous la direction du Dr Jeffrey Barkun, chef de l’informatique médicale au CUSM, le groupe des champions cliniques (composé de médecins et de professionnels de la santé du CUSM) suit et oriente le développement et l’implantation d’Oacis en discutant des besoins cliniques et des solutions envisagées. L’équipe Oacis travaille aussi de près avec le fournisseur du système, Telus, et avec les autres équipes des services informatiques du CUSM, notamment l’équipe de développement des systèmes cliniques spécialisés (comme O-Word, Ocourbes, V-sign et d’autres applications interfacées avec Oacis).

À venir en 2016

  • Le nouveau module de commande de la pharmacie, mis au point en 2015, sera mis à l’essai, et nous commencerons à en planifier le déploiement dans l’ensemble du CUSM. 
  • Maintenant que les médecins peuvent commander de nombreux tests et examens pour presque tous les patients hospitalisés, nous allons amorcer le déploiement du module de commande dans l’environnement des patients externes. 
  • Nous allons aussi commencer à travailler sur une application permettant à nos collègues du site Lachine d’avoir accès à Oacis.