Coqueluche : Quand se présenter à l'urgence

La coqueluche est une infection très contagieuse des voies respiratoires

La coqueluche est une infection très contagieuse des voies respiratoires. Elle se propage par l’entremise des gouttelettes projetées par une personne infectée qui tousse ou éternue. Comme la coqueluche peut parfois être grave, il est important de savoir quand des soins médicaux sont nécessaires.

Facteurs de risque

Ce sont les bébés de moins de 6 mois et les enfants d’âge préscolaire qui sont le plus à risque.
Les lignes directrices canadiennes recommandent que chaque enfant reçoive quatre doses de vaccin combiné qui offre une protection contre la coqueluche : à l’âge de 2 mois, 4 mois, 6 mois et à 18 mois. Une injection de rappel est ensuite donnée entre l’âge de 4 et 6 ans. Au Canada, une injection de rappel, combinée au vaccin contre la diphtérie et le tétanos (dCaT), est donnée automatiquement aux adolescents de 14 à 16 ans.

Le calendrier de vaccination peut varier d’une province à l’autre. Établissez le calendrier personnel de vaccination de votre enfant.

Quand aller à l’urgence

Au début, la coqueluche fait penser à un rhume. Votre enfant a le nez qui coule, un peu de fièvre et une légère toux. Après 1 ou 2 semaines, la toux devient beaucoup plus grave, et les quintes de toux peuvent durer aussi longtemps qu’une minute. Pendant ces quintes, lorsque votre enfant aspire l’air pour reprendre son souffle, il fait entendre un son semblable au « chant du coq ». Il arrive que la peau de l’enfant prenne une coloration rouge ou bleue, et la toux peut provoquer des vomissements. Appelez votre médecin immédiatement si vous pensez que votre enfant a la coqueluche. Demandez de l’aide d’urgence si votre enfant :

  • A la peau bleue (bout des doigts et tour de la bouche)
  • Cesse de respirer, même pendant un court instant
  • A une forte fièvre ou des convulsions
  • Vomit souvent ou se déshydrate


À quoi s’attendre à l’urgence

Un médecin s’informera des symptômes présentés par votre enfant et procédera à un examen physique. Il prélèvera probablement des échantillons de sécrétions nasales et buccales de votre enfant, qui seront analysés en laboratoire afin de voir si la bactérie qui cause la coqueluche est présente. Votre enfant pourrait aussi subir des tests sanguins et des radiographies.

Traitement

Certains nourrissons et enfants qui souffrent de coqueluche grave peuvent être soignés à l’hôpital où on leur donnera des antibiotiques et beaucoup de liquide. Les cas plus légers peuvent être soignés à la maison avec des antibiotiques, du liquide et du repos au lit.
Comment peut-on prévenir la coqueluche?
  La meilleure façon de vous protéger contre l’infection, c’est de vous assurer que vous et votre enfant êtes complètement immunisés. Un enfant de moins de six ans a besoin de cinq doses du vaccin contre la coqueluche, en commençant à l’âge de deux mois, pour être complètement immunisé. Une dose de rappel supplémentaire, associée au vaccin antidiphtérique-antitétanique (dCaT), est administrée systématiquement aux adolescentes de 14 à 16 ans dans l’ensemble du Canada.   Il est recommandé que les adultes qui n’ont pas été auparavant immunisés contre la coqueluche reçoivent une dose du vaccin dCaT. Consultez votre fournisseur de soins de santé si vous n’êtes pas certain d’avoir été immunisé contre la coqueluche.
Vous devez consulter votre fournisseur de soins de santé si quelqu’un qui habite dans le même ménage que vous tousse depuis plus d’une semaine. Il est important d’obtenir un diagnostic précis, et de vous assurer que les sujets infectés se font traiter et évitent les contacts étroits avec les jeunes enfants.   Une bonne technique de lavage des mains peut prévenir la propagation de la coqueluche, ainsi que celle d’autres maladies infectieuses.