Programme des troubles de l'humeur

Traitements possibles

Une fois le processus d’évaluation terminé, nos patients adoptent un plan de traitement adapté à leur situation qui peut comprendre les types de traitements suivants :

Comme la dépression et les troubles bipolaires, incluant la dépression bipolaire, demandent des approches pharmacologiques complètement différentes, notre premier objectif est de comprendre exactement quel est le diagnostic du patient lors d'un rigoureux processus d'évaluation. Une fois le diagnostic confirmé, nos psychiatres prescrivent un traitement pharmacologique suivant une approche personnalisée. Ceci veut dire que la meilleure combinaison pharmacologique, suivant les lignes directrices internationales et à la fine pointe de la recherche en pharmacologie, est offerte à nos patients, afin de minimiser les effets indésirables.

Nous offrons des combinaisons de médicaments pour les personnes souffrant de dépression ou de troubles bipolaires ne répondant pas aux traitements conventionnels et les patients peuvent bénéficier simultanément d'approches diverses en psychothérapie.

La thérapie électroconvulsive est offerte de manière sélective aux patients pour lesquels elle est indiquée et peut être dispensée soit en consultation interne ou externe à l'Hôpital général de Montréal.

Offerte par l’Unité de neuromodulation du CUSM, la SMTr est un traitement spécialisé. Il a été approuvé par le CANMAT (Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments) comme traitement efficace pour la dépression et d’autres troubles psychiatriques et neurologiques. Procédure sécuritaire et indolore, elle produit une stimulation d’une activité cérébrale ciblée par un champ magnétique pulsé. Selon le patient, la STMr sera de 20 à 30 traitements, chacun durant 30 à 60 minutes, sur une période de 4 à 6 semaines consécutives. Pour de plus amples informations : L’Unité de neuromodulation du CUSM.

Bien que la psychopharmacologie soit le fondement du traitement des troubles de l'humeur, la médication seule est rarement suffisante pour l'atteinte de résultats optimaux. Parmi les interventions complémentaires au niveau psychologique, la psychoéducation est devenue partie prenante de tout plan de traitement. Elle est intégrée sur une base individuelle, mais également en groupe. Lorsqu'il y a un nombre suffisant de participants volontaires, le groupe se rencontre de façon hebdomadaire pendant 2 heures et discute des troubles bipolaires et de la dépression de manière systématique durant 4 semaines. En plus de recevoir l'information de base, chaque membre revient sur son propre cheminement avec la maladie, apprenant à reconnaître les symptômes, les facteurs de stress ainsi que sa manière de s'adapter. L'objectif est de développer un meilleur contrôle sur les épisodes et d'améliorer la qualité de vie. Les membres apprécient généralement cette occasion de rencontrer d'autres personnes vivant les mêmes difficultés et de trouver de nouvelles manières de les gérer.  

Bien que la majorité des patients sont suivis par un seul médecin, un certain nombre requerront les services d'un gestionnaire de cas. Cette personne peut être une infirmière, un ergothérapeute ou une travailleuse sociale qui devra, conjointement avec le médecin traitant, planifier, appliquer, évaluer et coordonner les différents niveaux de besoins et de soins nécessaires. Ceci peut demander une période plus ou moins longue de participation à notre programme.

La TCC est fondée sur l'idée qu'il y a une interaction entre comment nous pensons (cognition), comment nous nous sentons (émotion) et comment nous agissons (comportement) et spécifiquement, sur la notion que nos pensées déterminent nos émotions et notre comportement.  La TCC est une thérapie bien établie pour une variété de problèmes quotidiens, particulièrement ceux en lien avec l'humeur et les symptômes de l'anxiété. Cette approche, introduite il y a presque 50 ans, a été raffinée et testée depuis. En plus d'une vaste littérature scientifique soutenant son efficacité, l'avantage principal de cette approche est qu'elle est active et collaborative.

Bien que la prémisse de base soit que les pensées des personnes influencent leurs émotions et que dans le cas de la dépression, ces pensées soient principalement négatives et irréalistes, le thérapeute ne débute pas sur des idées préconçues sur l'exactitude de ces pensées, mais travaille avec la personne pour examiner celles-ci de manière objective et juste. Après avoir identifié et testé ces pensées qui pourraient être inexactes et inadaptées, elles sont ensuite ciblées afin de les modifier par le biais de techniques diverses. La TCC implique également un examen attentif des origines de ces habitudes de pensée, qu'on appelle schémas cognitifs, qui sont présents depuis longtemps, de manière stable et sont habituellement des croyances négatives sur soi-même, sur les autres ou sur le monde, des croyances dont on peut être plus ou moins conscient, mais qui sont la source de ces pensées négatives.

La partie comportementale de la thérapie entre en ligne de compte lors du test des pensées automatiques et des schémas, par le biais de l'élaboration et de la mise en place d'expériences comportementales entre les séances, ainsi que par l'augmentation d'activités plaisantes et pouvant améliorer les moyens de contrer la dépression. Ces activités sont souvent réduites ou évitées par les personnes en proie à la dépression.  

Bien que ce type de thérapie soit efficace tant individuellement qu'en groupe, le contexte de groupe nous est apparu particulièrement propice puisqu'il permet non seulement aux personnes de partager leurs expériences, mais également de travailler ensemble et de mettre en pratique diverses techniques. La TCC est aussi bien sûr offerte sur base individuelle. 

Pour en savoir plus, visitez la page de l’Unité TCC du CUSM.

Le Programme des troubles de l'humeur offre les services d'un psychologue à temps partiel pour une psychothérapie d'approche psychodynamique. Les patients peuvent être référés pour des séances de psychothérapie, destinées à la compréhension de l'étiologie psychologique de leurs troubles de l'humeur, ainsi qu'à l'exploration de leur fonctionnement en lien avec leur expérience de vie, leurs relations et leur développement personnel. Les patients bénéficient d'une opportunité de partager leur narratif et d'explorer les facteurs déclencheurs de leurs épisodes ainsi que de développer leurs forces et leurs mécanismes d'adaptation pour un meilleur fonctionnement. La psychothérapie à long terme est une option offerte aux patients ainsi que des séances de suivi et  de rappel suite à la fin des services réguliers.

Travailler avec les membres de la famille des personnes souffrant de troubles de l'humeur est une importante dimension des soins aux patients. Le Programme des troubles de l'humeur étend donc son mandat pour inclure les membres des familles afin qu'ils se sentent respectés et partie prenante du traitement. Leurs questions peuvent trouver des réponses et ils peuvent communiquer des informations à l'équipe, permettant de mieux comprendre les problématiques auxquelles il faut accorder de l'attention. 

Le rôle de l’ergothérapeute au sein du Programme des troubles de l'humeur est d'évaluer le niveau de fonctionnement d'une personne après le déclenchement de la maladie. L’ergothérapeute offre une variété d'interventions (individuelles ou de groupe) qui visent le rétablissement et qui mettent l’accent sur l'autonomie, l'adaptation à la maladie et la réintégration. 

Services psychiatriques en réhabilitation : Groupes offerts par les ergothérapeutes

Réintégration académique : Groupe ouvert aux personnes qui aimeraient retourner aux études après une interruption causée par la maladie mentale. Le groupe se rencontre une fois par semaine, pendant 10 à 12 semaines. Divers sujets sont abordés durant ces séances, comme se préparer au retour, gérer ses symptômes, les habitudes d'étude, les ressources et la stigmatisation. Un suivi personnel est également offert.  

Bien-être : Groupe ouvert aux individus présentant un risque de syndrôme métabolique. Le groupe se rencontre deux fois par semaine pendant 10 à 12 semaines. Les séances sont destinées à améliorer les connaissances de ce problème, la nutrition, la gestion du stress et l'exercice. Ce groupe est animé par une équipe pluridisciplinaire, comprenant des infirmières, des ergothérapeutes et une psychoéducatrice. 

Intégration en milieu de travail : Groupe ouvert aux personnes qui aimeraient réintégrer le marché du travail. Le groupe se rencontre une fois par semaine pendant 10 à 12 semaines. Les séances touchent à des sujets tels que se préparer au retour, les valeurs, l'éducation, les habiletés professionnelles, les ressources, l'action sociale et la défense des droits. Un suivi individuel est également offert. 

Faire le lien entre corps et esprit : Groupe qui utilise les positions et les techniques de respiration du yoga afin de diriger l’attention sur la respiration, l'esprit et le corps et d’accroître la conscience du moment présent. Le groupe se rencontre chaque semaine, de façon continue. Ce groupe est utile en particulier pour les individus dont l'anxiété, la réactivité autonomique au stress, la faible gestion du stress et la mauvaise image de soi nuisent au fonctionnement. 

Les services sociaux incluent: 

  • Évaluation psychosociale et plans de traitement;
  • Intervention de crise – pour tout type de changement dramatique dans la vie, que ce soit sur les plans personnel, relationnel, financier ou professionnel;
  • Logement – le placement des patients en santé mentale dans des foyers d'accueil, des maisons de groupe, des appartements supervisés et un suivi communautaire;
  • Conseils financiers – information et soutien pour concevoir un budget, pour préparer les demandes d'aide sociale, de pensions d'invalidité, de retraite, d'assurance-emploi, d'administration financière (Fonds fiduciaires du CUSM);
  • Défense des droits des patients – à l'intérieur et à l'extérieur de l'institution; 
  • Référence pour les services communautaire et gouvernementaux (ex. CLSC );
  • Évaluation d'incapacité – évaluation pour les curatelles publique ou privée – un acte réservé aux travailleurs sociaux.

Affiliation professionnelle:

  • Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux de Québec.

Le Programme des troubles de l'humeur offre des soins aux patients âgés qui souffrent de troubles de l'humeur et qui requièrent des services particuliers en psychiatrie gériatrique. C'est une population qui s'élargit rapidement; le taux de personnes atteintes de troubles de l'humeur, majoritairement de dépression majeure, augmente. Nous offrons une approche selon le modèle combinant les aspects psychopharmacologiques, biologiques et sociaux.

 

Nous avons également accès à:

  • Un programme de transition de jour 
  • Un hôpital de jour
  • Des services internes à l'Hôpital général de Montréal du CUSM
  • Références à la Maison Griffith Edwards pour les toxicomanies 
  • Des ressources communautaires et au CSSS