La Clinique POP vous prépare pour le grand jour

Ce qui rend La Clinique POP si particulière, c’est que les patients qui y entrent en sortent habituellement avec un sourire au visage

Pennie

Plusieurs patients l’appellent la Clinique du Bonheur. Avec sa salle d’exercice et sa salle d’évaluation, la Clinique POP (pour programme péri-opératoire) s’éloigne un peu des cliniques médicales régulières. Par-dessus tout, ce qui la rend si particulière, c’est que les patients qui y entrent en sortent habituellement avec un sourire au visage.  

On sait que plus un patient est en forme avant une chirurgie, plus il peut s’en remettre rapidement. C’est la raison d’être de la clinique, qui aide les patients âgés, frêles ou considérés à risque en raison de leur poids ou de leur cœur, à atteindre les critères fixés par leurs chirurgiens pour subir une intervention chirurgicale.

Issue d’une initiative dirigée par l’anesthésiste Dr Carli et son équipe de l’Hôpital général de Montréal du Centre universitaire de santé McGill (HGM-CUSM), la Clinique POP est l’aboutissement d’un programme destiné initialement aux patients en attente d’une chirurgie pour traiter leur cancer.

L’approche mise de l’avant à la Clinique POP repose sur trois piliers : l’exercice physique, la nutrition et le bien-être psychologique. Les patients qui sont référés à la Clinique ont accès à une nutritionniste, à une kinésiologue et à une infirmière spécialiste en psychoéducation et en aide psychologique pour les aider à améliorer leur condition physique et mentale dans les semaines précédant l’intervention.

L’importance de la préparation

La chirurgie peut être comparée à un marathon à bien des égards. Il s’agit d’un choc incroyable pour le corps et pour être en mesure de s’en remettre, il est important de se préparer adéquatement. Les patients référés à la Clinique POP disposent habituellement de quatre semaines pour se mettre en forme avant l’intervention. Puisque leur corps perdra beaucoup de masse musculaire pendant la rémission, il est d’autant plus important pour eux d’utiliser cette période pour développer un maximum de muscles.

Pour y parvenir, l’équipe de POP offre des outils aux patients, comme des plans nutritionnels et des programmes d’exercices personnalisés qu’ils peuvent réaliser à la maison ou à l’hôpital, dans la salle d’exercice de la Clinique. Elle suggère également aux patients des exercices de relaxation et de méditation pour les aider à réduire leur niveau de stress. Ainsi outillés, ils sont en mesure de profiter de cette période pour reprendre un certain contrôle sur leur vie.

Dans les faits

En temps normal, les patients qui subissent une chirurgie mettent en moyenne de trois à six semaines pour retrouver leur état normal. Avec le programme de préhabilitation POP, 60 % des patients retrouvent leur état normal un mois à peine après la chirurgie, ce qui représente une amélioration majeure.

L’HGM-CUSM est le seul hôpital en Amérique du Nord, et probablement l’un des seuls au monde, à tenir une telle clinique. À l’heure actuelle, ses activités sont financées grâce à un gala ayant lieu chaque année au mois de février ainsi qu’aux dons de partenaires comme la Fondation de l’Hôpital général de Montréal. Pour faire un don à la Clinique POP, veuillez visiter le https://codevie.ca/don-pop .

 

Le sourire de Pennie

Pennie est une ancienne patiente de la Clinique POP. Elle est venue nous rencontrer au 10e étage avec sa canne, mais surtout son sourire incroyablement contagieux.

C’est avec grand respect, mais surtout une immense gratitude qu’elle nous a parlé du Dr. Carli, de son équipe et du merveilleux travail qu’ils ont fait pour la préparer à sa chirurgie, et pour comprendre l’ensemble de sa situation afin de la référer aux ressources toutes indiquées pour l’aider. 

« Ils m’ont sauvé la vie! » nous a-t-elle dit d’entrée de jeu. « Quand je suis arrivée ici, j’étais si faible que je devais me déplacer en chaise roulante. Ils se sont assis avec moi, m’ont évaluée, m’ont donné de la protéine de petit-lait et des conseils sur les aliments à manger ou non. Ils m’ont bâti un programme d’exercices conçu spécialement pour moi, pas trop difficile, mais juste assez pour que je regagne du muscle. Ils m’ont aussi référée à un hématologue dont les traitements m’ont permis de regagner la forme. »

Pennie souffrait d’un cancer colorectal et comme sa tumeur saignait énormément, elle était devenue incroyablement faible. Probablement trop faible même pour pouvoir subir la chirurgie dont elle avait besoin pour combattre la maladie. Grâce à la Clinique POP et à son équipe dévouée, elle est maintenant en meilleure forme que jamais. Elle continue de suivre les conseils qu’elle a reçus, même si deux ans se sont écoulés depuis son intervention chirugicale.  

« Le programme s’intéresse à la personne dans son ensemble au lieu de simplement s’attarder au cancer. Tout le travail de l’équipe consiste à donner au corps toute sa force, afin qu’au moment de subir la chirurgie, nous soyons mieux préparés que ceux qui ne peuvent pas bénéficier d’un tel programme. Mon opération s’est déroulée sans anicroche et même après, je n’ai pas connu de difficultés à part certaines douleurs. Je suis sortie de l’hôpital un lundi et le samedi j’étais déjà à la foire de Brome. Bon, je boitais un peu, mais j’y étais! »

Pour en apprendre plus sur le Programme péri-opératoire, visitez le https://www.mghfoundation.com/fr/des-soins-vitaux/programmes/pop/

» Lisez toutes les histoires


Nous aimerions recevoir de vos nouvelles! Si vous souhaitez partager votre expérience avec le CUSM, s'il vous plaît contactez-nous.


Découvrez le Comité des patients, un groupe de gens dévoués élus pour représenter et aider les usagers des hôpitaux, des cliniques et des services du CUSM.