Utiliser le CrossFit pour lutter contre le cancer

Ben est déterminé à lutter contre le cancer, ce qui veut entre autres dire se rendre au « gym » dès que ses obligations le lui permettent.

Ben

PHOTO : Carlo Pagano

Ben, 42 ans, père de deux jeunes enfants, a reçu un diagnostic de cancer colorectal au printemps 2016. Il a ensuite été cloué au lit et hospitalisé pour des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie à forte dose. Il a également subi des chirurgies majeures – dont l’ablation d’une tumeur de la taille d’une balle de softball, mais une autre tumeur s’est formée presque exactement au même endroit. Ben doit encore recevoir d’autres traitements de radiothérapie et, possiblement, subir une autre chirurgie. Bien que la durée de ses séances de chimiothérapie soit passée de six heures à 15 minutes, il est toujours déterminé à lutter contre le cancer, ce qui veut entre autres dire se rendre au « gym » dès que ses obligations familiales et professionnelles le lui permettent.

« Je crois qu’il motive non seulement les autres patients, mais aussi les médecins comme moi, déclare l’oncologue de Ben au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le Dr Jamil Asselah. Il me motive dans mon travail, car en tant que médecin, mon objectif est de voir mon patient mener une vie normale malgré les traitements, qui incluent des médicaments très toxiques. Ben est un battant, qui veut vivre sa vie et profiter positivement de chaque jour, malgré une maladie chronique. »

Continuer, malgré la douleur

Ben était depuis des années un habitué du gym CrossFit de l’Ouest avant son diagnostic. Au début, il a pu conserver sa routine (soulevés de terre, flexion des jambes à vide et jetés) au gym pendant six mois, avant sa deuxième série de traitements de chimiothérapie. Une opération visant le retrait de taches  sur les poumons a été suivie d’une opération pénible, qui a duré dix heures, pour l’ablation d’une tumeur au bassin. Il a ensuite été difficile de trouver le bon dosage pour sa chimiothérapie qui lui a valu bien des visites à l’Urgence. Maintenant que tout va bien côté médication, Ben est de retour au gym, dans le but de retrouver sa forme physique pour mener le plus grand combat de sa vie.

« Aller faire du CrossFit n’est pas une fuite, mais cette activité m’aide à ne plus me sentir malade. Cela me change les idées, explique Ben, qui a vécu avec 40 agrafes sur le corps après sa chirurgie du bassin. À la suite d’un diagnostic de cancer, les gens pensent toujours à leur maladie. Je ne voulais pas que cela m’arrive. Après la première série de traitements de chimiothérapie, dès que je le pouvais, j’allais directement au gym. »

L’histoire de Ben a inspiré la propriétaire de CrossFit de l’Ouest, Julie Beaumont. À la grande surprise de Ben et d’un autre membre, aussi atteint de cancer, elle a transformé sa quatrième activité de financement annuelle, Curls for the Girls, en activité visant à soutenir les deux hommes. Grâce à l’aide du frère de Ben, Scott, cette activité a permis d’amasser 2 500 $ en chèques cadeaux pour l’épicerie, la pharmacie et d’autres biens/services.

De gauche à droite : Colleen Rooney, infirmière pivot, cancer colorectal; Ben Laekas et Dr Jamil Asselah, oncologue

De gauche à droite : Colleen Rooney, infirmière pivot, cancer colorectal; Ben Laekas et Dr Jamil Asselah, oncologue

 

Esprit communautaire

« Les liens sont étroits dans le monde du CrossFit; lorsque nous avons appris que Ben avait le cancer, nous voulions faire quelque chose pour lui, commente Julie Beaumont, qui avait auparavant amassé des fonds pour la Société canadienne du cancer et pour la Fondation du cancer du sein. Scott me disait que Ben voulait revenir, mais qu’il ne se sentait pas bien et qu’il n’était pas toujours à l’aise. Nous nous sommes dit que c’était important pour lui de revenir pour cette compétition et de bénéficier du soutien de la communauté du CrossFit. »

Cette journée remplie d’émotion a galvanisé Ben – il est bien déterminé à poursuivre son entraînement au gym, malgré les obstacles que la vie a placés sur son chemin.

« J’ai d’abord cru que ce serait trop intense pour moi, mais je voulais redonner et participer, dit Ben, admettant que ses muscles avaient été douloureux pendant des jours par la suite. Je l’ai fait pour aider d’autres personnes; je ne m’attendais pas à recevoir autant. »

« Il est vraiment motivé et investit beaucoup d’énergie pour aller mieux, non seulement pour lui, mais aussi pour ses enfants, ajoute Colleen Rooney, infirmière pivot (cancer colorectal) au CUSM. Il est tellement positif dans sa lutte, nous l’encourageons tous. »

 

À propos du CrossFit

Le CrossFit est un entraînement fractionné de haute intensité, axé sur la résistance, combinant cardio, haltérophilie, gymnastique, entraînement et autres activités, souvent considéré comme une forme de conditionnement physique « rebelle » comparativement à la gymnastique ou aux cours de groupes. Ses adeptes forment une communauté très soudée.

» Lisez toutes les histoires


Nous aimerions recevoir de vos nouvelles! Si vous souhaitez partager votre expérience avec le CUSM, s'il vous plaît contactez-nous.


Découvrez le Comité des patients, un groupe de gens dévoués élus pour représenter et aider les usagers des hôpitaux, des cliniques et des services du CUSM.