Le CUSM dans les médias | 15 mars 2019

Devenir parent après sa mort

Avec les milliers d’embryons qui s’accumulent dans les congélateurs des cliniques de fertilité, la possibilité pour une veuve ou un veuf d’avoir un enfant avec son partenaire qui s’est éteint est bien réelle. Le Dr William Buckett, du Centre de reproduction du CUSM, parle de la nécessité d’un formulaire de consentement claire et d’une évaluation psychologique, sociale et éthique : La Presse.