Les travaux de construction à l’HGM affectent les patients ayant des rendez-vous d’imagerie médicale. En savoir plus .

Début d'un essai clinique de phase 3 aux États-Unis pour un médicament thérapeutique prometteur contre la COVID-19

Le recrutement des premiers patients résidant aux États-Unis a commencé pour cet essai de dapsone

Un essai clinique de phase 3 de dapsone a été lancé aux États-Unis sous la supervision du Dr Jean Bourbeau, scientifique senior à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) au sein du Programme de recherche translationnelle sur les maladies respiratoires et directeur du Centre de médecine innovatrice McConnell.

La dapsone est un médicament anti-inflammatoire existant approuvé par la FDA et Santé Canada, qui a démontré qu’elle pouvait prévenir et traiter le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) dû à l'infection par le SRAS-CoV-2 et à réduire la mortalité de 40 % à 0 % dans un petit essai clinique randomisé. Ce médicament était auparavant utilisé pour traiter des maladies infectieuses, notamment la malaria, le lupus, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et la pneumonie à pneumocystis. Dans le présent projet, une version réadaptée et reformulée de la dapsone, nommée PULM-001 et développée par la start-up canadienne Pumonem Inc, sera testée.

« Le potentiel de PULM-001 est à la fois excitant et important. Voici une thérapie, basée sur un médicament existant sûr et très abordable, qui pourrait sauver des vies vulnérables, empêcher l'engorgement des capacités et des ressources de soins de santé, et fournir un soutien viable pour un retour à une vie normale en toute sécurité », dit le Dr Bourbeau, qui est également pneumologue au CUSM et professeur de médecine à l'Université McGill.

L'essai clinique de phase 3 est une étude multicentrique, randomisée, en triple aveugle et contrôlée par placebo (RCT) visant à évaluer l'efficacité et la sécurité du médicament chez les personnes âgées, et/ou chez les patients adultes (≥40 ans) présentant au moins une comorbidité à haut risque, et ayant contracté une infection au SRAS-CoV-2. Il se déroulera en Caroline du Nord, dans l'État de Washington et dans l'Idaho, avec le soutien de Peters Medical Research et de Principal Research Solutions.

La Fondation du Centre universitaire de santé McGill est un partenaire financier majeur et l'investisseur principal actuel du projet. Du financement additionnel est nécessaire d'ici le début de 2022 pour mener à bien l'essai clinique.

Dr. Jean Bourbeau
Dr. Jean Bourbeau