Activités du jour du Souvenir 2019

  • Share on Facebook
  • Share on Twitter
  • Share on LinkedIn

Quand ? Quand ?

Lundi 11 novembre 2019 - 10:50 to 11:00

Description Description

Musique et lecture de In Flanders Fields, ainsi qu'une exposition sur la Première Guerre mondiale et un hommage permanent au Dr John McCrae.

N'oublions jamais

Le 11 novembre, tout le personnel du CUSM est invité à prendre un moment pour se souvenir des hommes et des femmes qui sont morts dans l'exercice de leurs fonctions au nom de notre liberté. Au site Glen et à l'Hôpital général de Montréal, In Flanders Fields sera lu par Joanne MacPhail et le Dr Andrew Beckett respectivement. Ce poème de guerre emblématique a défini l'histoire du Canada et a été écrit par le Dr John McCrae, médecin de l'Hôpital général de Montréal et de l’Hôpital Royal Victoria. Lisez le poème ci-dessous.


Hôpital général de Montréal :

10 h 50 – Un joueur de cornemuse joue au Livingston Hall en se dirigeant vers l'entrée de l'avenue des Cèdres, au 6ième étage

10 h 58 – Mot de Margaret Suttie, historienne communautaire et infirmière retraitée de l'HGM

11 h - Minute de silence

11 h 01 - Poème In Flanders Fields lu par le major Andrew Beckett, chirurgien traumatologue, Service de santé royal canadien, conseiller en traumatologie auprès du Chirurgien général du Canada, chirurgien général et chirurgien traumatologue, MGH-CUSM


Site Glen :

10 h 50 – Un joueur de cornemuse de la Black Watch commence à jouer à l'entrée nord de l'Hôpital de Montréal pour enfants et marche dans l'Atrium vers l'HRV, puis vers le haut de l'escalier de la cafétéria.

10 h 58 - Au pied de l'escalier de la cafétéria : Richard Cruess, CC OQ FRSC, chirurgien orthopédiste et universitaire canadien

11 h - Minute de silence

11 h 01 - Poème In Flanders Fields lu par Joanne MacPhail, bénévole communautaire et administratrice retraitée de l'HRV

 

Des objets de la Première Guerre mondiale provenant de la collection de l'hôpital et des artefacts empruntés à d'autres collections seront exposés au Centre de ressources McConnell au site Glen et sur l’allée Peacock à l'HGM.

 

Les cimetières flamands (trad. de J.P. van Noppen)

Sous les rouges coquelicots des cimetières flamands,
Qui parmi les rangées de croix bougent dans le vent,
Nous sommes enterrés. Et dans le bleu des cieux,
Les alouettes encore lancent leur cri courageux
Que plus personne n’entend sous le bruit des canons.

Nous sommes morts : il y a à peine quelques jours,
Nous connaissions les joies de la vie, de l’amour,
La fraicheur de l’aurore, les lueurs du ponant.
Maintenant nos corps sans vie reposent en sol flamand.

Nos mains inanimées vous tendent le flambeau :
C’est à vous, à présent, de le tenir bien haut,
De contre l’ennemi reprendre la querelle.
Si vous ne partagez des morts la foi rebelle,
Nos corps ne pourront pas dormir paisiblement
Sous les rouges coquelicots
des cimetières flamands.

 

In Flanders Fields

In Flanders fields the poppies blow

Between the crosses, row on row,

That mark our place; and in the sky

The larks, still bravely singing, fly

Scarce heard amid the guns below.


We are the Dead. Short days ago

We lived, felt dawn, saw sunset glow,

Loved and were loved, and now we lie

In Flanders fields.


Take up our quarrel with the foe:

To you from failing hands we throw

The torch; be yours to hold it high.

If ye break faith with us who die

We shall not sleep, though poppies grow

In Flanders fields.