Une application mobile peut-elle faciliter l'auto-dépistage du VIH au Canada?

Des chercheurs de l'IR-CUSM mettent à l’essai une stratégie d'auto-dépistage du VIH à Montréal, une première canadienne

Dre Nitika Pant Pai

Les stratégies d’auto-dépistage du VIH sont recommandées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), depuis 2016, car elles permettent aux personnes de connaître leur statut où et quand elles le souhaitent. Cependant, aucune trousse de dépistage du VIH n'a encore été approuvée pour un usage à domicile, au Canada. 

Pour la première fois au pays, une équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et des collaborateurs de la Clinique médicale l’Actuel de Montréal, ont évalué un programme d’auto-dépistage du VIH non-supervisé auprès d’un groupe à risque (hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes), au moyen d’une application pour téléphone intelligent et tablette appelée HIVSmart!. Les résultats prometteurs de leur étude ont été publiés en ligne cette semaine dans le Journal of Medical Internet Research.

« Pour atteindre le premier objectif de la cible « 95-95-95 » fixée par l'ONUSIDA* pour 2030, il est impératif que nous contribuions au dépistage du VIH chez les personnes qui ne connaissent pas leur statut. La stratégie d'auto-dépistage du VIH a le potentiel de rejoindre les personnes non diagnostiquées », déclare la Dre Nitika Pant Pai, auteure principale de cette étude et chercheuse au sein du Programme des maladies infectieuses et immunitaires en santé mondiale de l'IR-CUSM, ainsi que professeure agrégée de médecine à l'Université McGill. « HIVSmart! comble les lacunes du processus d'auto-dépistage; elle fonctionne avec n'importe quel auto-test du VIH approuvé, facilite le dépistage et informe de manière proactive l'utilisateur. »

« En favorisant le dépistage, HIVSmart! permet de réduire la proportion de personnes qui vivent avec le VIH et qui ignorent leur statut, en leur permettant de commencer le traitement rapidement », explique le Dr Réjean Thomas, un des co-auteurs de l’étude, et également le président-directeur général et fondateur de la clinique médicale l'Actuel. « Une application telle que HIVSmart! permet d’accroître l’accessibilité au test de dépistage et particulièrement en dehors des grandes villes où il est parfois plus difficile de se faire tester car les questions de confidentialité peuvent surgir. »

HIVSmart! est une application logicielle multiplateforme pour téléphone intelligent et tablette  (Android, iPhone et iPad) qui a été développée par la Dre Pant Pai et son équipe à l'IR-CUSM. Elle recueille, interprète et stocke les données de manière confidentielle. De surcroît, elle met rapidement les utilisateurs en relation avec les équipes-conseil ou équipes de soins et les encourage à rester engagés dans leurs soins. Initialement développée avec le soutien de Grands Défis Canada, HIVSmart! a été évaluée à Montréal grâce à une étude financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

HIVSmart! à Montreal 

Entre juillet 2016 et février 2017, les chercheurs ont mené une étude sur 451 hommes âgés de 18 à 73 ans (hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes ou HARSAH) qui se sont présentés à la Clinique médicale L'Actuel pour passer un test de dépistage du VIH. On leur a offert un test de salive pour le VIH à réaliser à domicile et une tablette équipée de l’application HIVSmart!. En utilisant HIVSmart! les participants ont été guidés tout au long du processus d’auto-dépistage; apprenant à réaliser et à interpréter le test, à stocker les résultats et recevoir rapidement des soins. 

« Notre étude montre que la stratégie entourant l’utilisation de HIVSmart! est réalisable, acceptée et privilégiée par une population HARSAH plutôt urbaine et instruite, explique la Dre Pant Pai. C’est une stratégie qui convient aux personnes qui préfèrent se tester à leur convenance dans le confort d'un espace privé tel que leur maison, leur bureau ou leurs kiosques. Elles ont le sentiment de prendre les choses en main! »

Auto-dépistage du VIH pour les populations à risque

Certains groupes de population précis sont surreprésentés dans l’épidémie du VIH au Canada, telles que les HARSAH, les utilisateurs de drogues injectables (UDI), les populations autochtones et les immigrants originaires de pays où le VIH est endémique. Environ 18 à 25 % des populations de HARSAH au Canada ne sont pas au courant de leur statut VIH, et ce nombre peut être proportionnellement plus élevé pour les UDI, les populations autochtones et les immigrants, ce qui souligne la nécessité de l’accès aux services de test du VIH.

« À l’heure actuelle, nous avons tous les moyens d’éradiquer le VIH, lance le Dr Thomas. HIVSmart! est un outil innovant qui sans aucun doute permettra d’y contribuer. »

Les chercheurs souhaitent adapter la stratégie d'autotest HIVSmart! auprès de nombreuses populations à risque au Canada et à l’international, maximisant ainsi son impact sur la santé publique. Actuellement la stratégie HIVSmart! est testée en Afrique du sud. 

*Stratégie fixée par l'ONUSIDA pour atteindre la cible « 95-95-95 » pour 2030:

  • À l’horizon 2030, 95% des personnes vivant avec le VIH connaîtront leur statut sérologique
  • À l’horizon, 95% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées recevront un traitement antirétroviral durable.
  • À l’horizon 2030, 95% des personnes recevant un traitement antirétroviral auront une charge virale durablement supprimée. 

RÉSULTATS CLÉS 

Profil des participants 

  • 84.7 %  avaient un diplôme d’étude post-secondaire 
  • 79.5 % occupaient un emploi;
  • 52.5 % avaient été testés durant les 6 derniers mois.

Résultats principaux

  • 99.3 % des participants qui se sont auto-testés négatifs ont reçu un accompagnement après leurs tests;
  • 0.7% des participants qui se sont auto-testés positifs et dont la séropositivité a été confirmée par le laboratoire ont été mis en contact avec un médecin le même jour;
  • 98.8 % des participants ont trouvé l’application utile;
  • 94 % des participants étaient d’accord pour recommander l’application à un ami ou à un partenaire.

 

Au sujet de l’étude

Pant Pai N, Smallwood M, Desjardins L, Goyette A, Birkas KG, Vassal AF, Joseph L, Thomas R

An Unsupervised Smart App-Optimized HIV Self-Testing Program in Montreal, Canada: Cross-Sectional Study  

J Med Internet Res 2018;20(11):e10258

DOI: 10.2196/10258

PMID: 30465709

Cette recherche a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

Le projet HIVSmart! bénéfice depuis ses débuts du soutien financier depuis de la Fondation du CUSM.

 

Contact médias :  

Julie Robert
Coordonnatrice des communications – Recherche
Centre universitaire de santé McGill
Cel: 514-971-4747
Julie [dot] robert [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca