Pour des informations à jour sur les activités du CUSM, consultez notre page web consacrée à la COVID-19 .

« Notre choix : le CUSM »

Une nouvelle cohorte de 30 récents diplômés choisissent le CUSM pour débuter leur carrière en soins infirmiers

Du 19 au 22 mai, 30 nouvelles infirmières et infirmiers se sont réunis dans l’amphithéâtre de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) pour une session d’orientation de trois jours afin de les préparer à rejoindre les effectifs de première ligne du CUSM.

« J’ai choisi le CUSM parce que je voulais travailler au Neuro. Je suis passionné par la recherche, et le fait de la voir appliquée directement au chevet des patients est incroyablement motivant. Dans deux semaines, je commencerai mon premier poste d’infirmier à l’unité de soins intensifs du Neuro », annonce fièrement Denys Mokryy.

« J’ai choisi le CUSM parce que j’aime la médecine d’urgence, les soins intensifs et les traumatismes. J’ai fait un stage à l’urgence de l’Hôpital général de Montréal (HGM), et l’équipe était accueillante, et elle a vraiment apprécié mon opinion, même en tant qu’étudiante. Je suis ravie de revenir à l’urgence la semaine prochaine en tant que membre du personnel et j’ai hâte de travailler avec l’équipe de traumatologie », déclare Samantha Champagne, qui vient également de terminer son baccalauréat en sciences infirmières à McGill, après avoir obtenu un diplôme en anatomie et en biologie cellulaire.

Selon elle, ce qui différencie le CUSM des autres hôpitaux, ce sont les équipes multidisciplinaires et la façon dont les soins infirmiers sont respectés. « J’ai vraiment eu l’impression de faire partie de quelque chose d’important », dit Samantha. « L’environnement d’équipe et le fait que les infirmières participent aux tournées ont fait du CUSM mon premier choix ».

Selena FitzGerald et Astride Bazile, éducatrices en développement professionnel des infirmières et infirmiers, ont été les instigatrices de cette orientation de trois jours.

Lorsqu’on lui demande en quoi la pandémie de la COVID-19 a changé les modalités d’accueil, Selena répond que les sessions comprennent désormais des informations spécifiques sur le virus tout en incluant le contenu essentiel qui est toujours fourni aux infirmières et infirmiers qui débutent leurs fonctions. Certains présentateurs ont également modifié leurs présentations pour y inclure des détails sur la COVID-19 qui se rapportent à leur spécialité.

« Nous avons ajusté la présentation de la lutte contre les infections pour y inclure la COVID-19 », dit-elle. « En ce qui concerne les changements physiques réels, chacun a respecté les mesures de distanciation sociale et les participants se sont vu attribuer une chaise qui se trouvait à au moins deux mètres de leur voisin. Nous organisons également des séances d’orientation plus fréquentes pour aider à gérer la taille des groupes et pour répondre au nombre de nouvelles personnes recrutées par le CUSM ». »

Lorsqu’on lui demande s’il a des craintes à lancer sa carrière en plein milieu de la pandémie, Denys sourit : « Pas du tout. En fait, je suis encore plus motivé et je vois cela comme un premier défi passionnant. Je suis prêt et fier de rejoindre le Neuro ! »

Félicitations aux nouveaux diplômés et merci d’avoir choisi le CUSM !

new nurses
Samantha Champagne et Denys Mokryy

 

Pages liées