Mise à jour importante concernant les visites aux patients du CUSM. En savoir plus .

Un investissement fédéral de 9,6 M$ en infrastructure pour renouveler la plus vaste étude sur le vieillissement au Canada

Dre Christina Wolfson
Dre Christina Wolfson, scientifique principale à l'Institut de recherche du
Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM)

Félicitations à la Dre Christina Wolfson, scientifique principale à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et co-chercheuse principale de l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV), qui vient de recevoir un investissement de 9,6 millions de dollars du gouvernement du Canada.

Cet investissement permettra de renouveler l'infrastructure de la plateforme de recherche de l'ÉLCV, assurant ainsi l’acquisition de connaissances essentielles pour favoriser la santé et le bien-être des aînés et éclairer l’élaboration de programmes et de politiques spécifiques à la population vieillissante du Canada.

Effectué par l’entremise de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), cet investissement permettra à l’ÉLCV de créer des outils essentiels pour aider à identifier les causes précoces des problèmes de santé chroniques tels que le handicap moteur, les incapacités et le déclin cognitif.

La plateforme est dirigée par le Dr Parminder Raina, chercheur principal en chef basé à l’Université McMaster, et les co-chercheuses principales, la Dre Christina Wolfson de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et de l’Université McGill et la Dre Susan Kirkland de l’Université Dalhousie. Ils sont également entourés d’une équipe nationale de chercheurs à la tête des sites de l’ÉLCV à l’Université Memorial, à l’Université de Sherbrooke, à l’Institut de recherche Bruyère/Université d’Ottawa, à l’Université du Manitoba, à l’Université de Calgary, à l’Université Simon Fraser, à l’Université de la Colombie-Britannique et à l’Université de Victoria.

« Nous sommes ravis de ce soutien financier pour l’infrastructure de l’ÉLCV à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et à l’Université McGill », a déclaré la Dre Wolfson, qui travaille aussi dans le cadre du Programme en réparation du cerveau et en neurosciences intégratives (RCNI) de l’IR-CUSM. Elle est « Grâce à cet investissement, la plateforme sera en mesure de maintenir un environnement de recherche créatif et sophistiqué, permettant un accès sécurisé et rapide pour les chercheurs ».