Possibilités de carrière en soins infirmiers au CUSM. En savoir plus .

Vers une certification platine en ECMO pour l’USI du site Glen

L’équipe des soins intensifs de l’Hôpital Royal Victoria du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) souhaite devenir un centre d'excellence en ECMO (membrane extracorporelle d’oxygénation) un traitement qui consiste à pomper le sang à l’aide d’une membrane extracorporelle qui oxygène le sang temporairement sans passer par le cœur et/ou les poumons. L’équipe souhaite obtenir la certification platine attribuée par l’ELSO (Extracorporeal Life Support Organization), un consortium international à but non lucratif qui apporte du soutien aux professionnels de la santé dans le domaine de l’ECMO.

Une partie de l’équipe du programme ECMO
Une partie de l’équipe du programme ECMO:
Moayad Alkhlewi, Roupen Hatzakorzian, Gordan Samoukovic, Saud Aldeghaither, Dino Alexopoulos, Nissa P. Thomas, Chantal Piché, Nawaporn (Amy) Assanangkornchai, Rita Larotonda

« Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une niche pour ce type d’expertise et nous avions le désir de pousser plus loin, explique le Directeur du programme ECMO au CUSM, le Dr Gordan Samoukovic. Cette reconnaissance est très importante, car elle signifie que nous serons reconnus comme un centre d'excellence basé sur les normes internationales établies par l’ELSO. »

L’Hôpital général de Toronto est le seul autre établissement au Canada qui vise à obtenir cette reconnaissance platine au cours des prochaines années.

La COVID a changé la donne

L’ECMO a été fort utile au cours des deux dernières années, alors que les poumons de certains patients étaient tellement endommagés par la COVID 19, que cette option de dernier recours était la seule possible avant la mort. Devant l’augmentation des cas sévères, le désir de développer le programme ECMO s’est intensifié. Une formation d’une durée d’un an a été mise sur pied et s’inscrit dans le volet éducationnel requis pour obtenir la certification platine. Le Dr Samoukovic compte déjà dans ses rangs un diplômé; deux autres sont en formation et d’autres vont la commencer au cours des prochains mois.

Saud Alderghaither et Nawaporn (Amy) Assanangkornchai, tous deux en apprentissage aux côtés du Dr Samoukovic et Dr Hatzakorzian, indiquent que la formation est au-delà de leurs attentes. « Nous avons la chance de faire la formation aux côtés du Dr Samoukovic. Il est aussi chirurgien cardiaque, ce qui nous permet de procéder à la canulation, une intervention délicate pour installer l’ECMO, souligne le Dr Alderghaiter. C’est probablement ce qui distingue le programme de McGill. »

Même son de cloche de la part de sa collègue, la Dre Amy Assanangkornchai. « Être en mesure d’apprendre comment installer une canule est vraiment une expérience unique. De plus, le nombre de cas élevé de patients avec la maladie sévère de la COVID nous a amenés à travailler en équipe. Nous apprenons des inhalothérapeutes, des perfusionnistes et des infirmières. Une expérience enrichissante à tout point de vue. »

Pour sa part, le Dr Dino Alexopoulos, en stage lui aux soins intensifs, apprécie la présence de ces deux médecins, qui peuvent l’épauler lors de la prise de décision. « Nous avons déjà une approche multidisciplinaire aux soins intensifs, et maintenant cela va plus loin, car nous nous rendons compte que des consultants d'autres spécialités viennent aussi travailler aux soins intensifs."

Pendant une formation au site Glen
Daniel Wiseman  et Pattrick Iannattone, pendant une formation au site Glen

Le Dr Samoukovic est fier de sa brigade qui s’est d’ailleurs démarquée au congrès annuel sur l’ECMO qui se déroulait à la fin février 2022, à Riyad, en Arabie Saoudite. « Les membres de notre équipe ont fait les meilleures présentations devant les experts du monde entier. Ils ont pu montrer ce qui se fait de mieux au CUSM. Des spécialistes de la péninsule arabique veulent venir en formation ici et souhaitent obtenir de l’aide pour mettre sur pied un programme comme celui de l’Hôpital Royal Victoria. »