Où sont-ils rendus : la vie après la convalescence

Un ancien patient du CUSM actif, heureux et déterminé à donner au suivant

Terry Graham n’a plus besoin de réveil. Ce retraité originaire de Regina se fie plutôt à son fidèle retriever, Samson, qui le lève chaque matin en vue d’une promenade de 3,2 kilomètres.

Terry et Samson

Terry et Samson

« Samson est probablement la meilleure décision que j’aie jamais prise. C’est un compagnon merveilleux, et il me tient très actif, » affirme Terry. Cette affirmation ne signifie toutefois pas que Terry n’est pas actif sans son compagnon favori.

En effet, l’homme de 58 ans adore voyager, que ce soit en kayak sur la mer de Cortez, au Mexique, ou pour défendre une cause au nom d’Habitat pour l’humanité.

À voir Terry et la vie qu’il mène maintenant, il est difficile d’imaginer qu’il y a à peine sept ans, il luttait pour survivre.

Des diagnostics et un traitement

Cherchez-vous de l'information sur les sujets de la santé ou sur des groupes de soutien? Visitez le Portail pour les patients du Centre de ressources pour les patients McConnell afin de consulter des ressources internet fiables soigneusement sélectionnées sur :

Tout a commencé en 2002, quand Terry a appris qu’il était atteint du lymphome à cellules du manteau. Il a été traité par transplantation autologue, c’est-à-dire la réorientation de ses propres cellules souches. L’intervention a réussi, et Terry pensait s’en être sorti. En 2008, son médecin de Regina lui a malheureusement annoncé la récidive de son cancer, sous une forme agressive.

« J’étais découragé », raconte Terry, mais au lieu de baisser les bras, il a commencé à chercher divers modes de traitement, y compris dans l’est, à Montréal, où habite son frère.

Le mois de juillet 2008 a été un tourbillon pour Terry. Il a commencé par recevoir un traitement de chimiothérapie à Regina le mercredi. Le jeudi, il s’est envolé pour Montréal afin de rencontrer un hématologue de l’Hôpital Royal Victoria le vendredi. Le samedi, il s’assoyait dans un avion pour rentrer à la maison. Terry a fini par s’installer temporairement à Montréal pour poursuivre sa chimiothérapie, puis a reçu une transplantation allogène (le transfert de cellules souches sanguines ou de moelle osseuse provenant d’un donneur compatible). Pendant sa convalescence (rétablissement??), Terry a été hospitalisé et a aussi habité chez son frère à Beaconsfield.

100 jours de soins

« Le 17 janvier, après m’avoir soigné pendant 100 jours, l’équipe du Royal Vic m’a dit “vous pouvez rentrer chez vous.” Je trouve très difficile et très émouvant d’expliquer l’effet que l’Hôpital Royal Victoria a eu sur moi. Je sais que je suis très chanceux d’être en vie aujourd’hui et d’être aussi actif que je le suis. Je sais que je dois la vie à toute l’équipe de l’hôpital. »

Terry est récemment revenu de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, où il a participé à un projet de construction d’Habitat pour l’humanité. Reconnaissant d’avoir retrouvé la santé et la vie, il s’est donné comme mission de donner au suivant autant qu’il le peut.

Pour en savoir plus sur les greffes de cellules souches, lisez notre foire aux questions avec la docteure Gizelle Popradi, hématologue et directrice du programme de greffes de cellules souches du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

 

» Lisez toutes les histoires


Nous aimerions recevoir de vos nouvelles! Si vous souhaitez partager votre expérience avec le CUSM, s'il vous plaît contactez-nous.


Découvrez le Comité des patients, un groupe de gens dévoués élus pour représenter et aider les usagers des hôpitaux, des cliniques et des services du CUSM.