Unité de thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

L’Unité de thérapie cognitivo-comportementale du CUSM est un centre d’expertise en thérapie cognitive et comportementale et cognitive (TCC), l’une des thérapies fondées sur des données probantes les plus efficaces dans le traitement des troubles mentaux tels que :

  • Troubles de l’anxiété, notamment les phobies simples (p. ex. : phobie des aiguilles ou du sang, phobies d’animaux), le trouble panique, l’anxiété d’origine sociale, le trouble obsessionnel-compulsif, le trouble de stress post-traumatique et le trouble d’anxiété généralisée. 
  • Anxiété à l’égard de la santé, tics moteurs, trouble de contrôle des impulsions comme la colère, l’arrachage compulsif de ses propres.
  •  cheveux (trichotillomanie) et le jeu compulsif.
  • Combinée à d’autres traitements comme la médication et la psychoéducation, la TCC peut aider les personnes atteintes de psychose, de schizophrénie, de trouble bipolaire et de troubles de l’alimentation. 

La TCC s’appuie sur l’idée qu’il existe une interaction entre nos façons de penser (cognition), de ressentir (émotion) et d’agir (comportement) et, plus particulièrement, que ce sont nos pensées qui déterminent nos émotions et nos comportements

Située au Département de psychiatrie du CUSM, l’Unité de TCC offre les services suivants de TCC de courte durée en clinique externe : 

  • Durée habituelle : entre 12 et 20 séances. 
  • Thérapies offertes en français et en anglais. 
  • Pour les personnes admissibles, les frais sont assumés par la Régie de l’assurance maladie du Québec.  

L’Unité de TCC du CUSM assure également la direction administrative du Programme de recherche et de formation sur la TCC du RUIS de l’Université McGill et, à ce titre, elle constitue le centre de référence centralisé pour les services cliniques, la formation et les recherches liées à la TCC de la faculté de médecine de l’Université McGill.

Mission 

L’Unité de TCC du CUSM poursuit les objectifs suivants :

  1. Sensibiliser les professionnels de la santé et le public à une utilisation judicieuse de la TCC dans le traitement de troubles mentaux et le soulagement des troubles émotionnels.
  2. Offrir une TCC de qualité fondée sur des données probantes aux personnes souffrant de troubles mentaux légers ou sévères.
  3. Former des professionnels de la santé au sein de la communauté ou du milieu hospitalier à administrer une TCC à des adultes et à des enfants.
  4. Encourager la recherche sur la TCC.
  5. Rendre la TCC fondée sur les données probantes plus accessible à la population québécoise par les activités décrites ci-dessus.

Ces objectifs seront atteints en :

  1. Offrant une évaluation spécialisée des clients qui y sont référés afin de vérifier la pertinence d’administrer un TCC de courte durée.
  2. Administrant une TCC de courte durée individuelle, de qualité et fondée sur des données probantes aux clients pour qui cette thérapie est indiquée.
  3. Offrant une formation fondée sur les compétences ainsi qu’une formation continue aux étudiants et professionnels en santé mentale.
  4. Poursuivant un programme de recherche permanent, en collaborant avec des chercheurs tant de McGill que d’autres établissements d’enseignement.