Martha Townsend

LUX DOMUM
En inspirant de l’expérience de ses deux sœurs touchées par le cancer, « J’ai été profondément marquée par l’humanité des communautés médicale et sociale qui soutiennent les personnes aux prises avec le cancer. C’est ce qui m’a menée à choisir ces deux majestueux matériaux – l’or et le bois - comme point de départ de mon projet de murale. »

LUX DOMUM

Le titre, Lux Domum (« maison de lumière », en latin), vient de cette idée de lumière, mais aussi d’un rap­pro­chement sémantique entre le réconfort qu’évoque la forme ronde du dôme et celui que procure la maison (domus), foyer protecteur et rassurant. Une murale de surface de bois d’érable dans laquelle sont encastrés deux dômes concaves, l’un d’or jaune et l’autre d’or blanc, l’œuvre est ouverte à l’interprétation des passants. Ces larges coupoles sont conçues pour suggérer des associations d’idées positives liées à leur forme ré­con­fortante et à leur matière riche et lustrée. Re­connu pour sa durabilité, le bois d’érable, de couleur claire, nourrit donc lui aussi la luminosité de l’ensemble de l’œuvre murale. Cela dit, l’interprétation de l’œuvre par le spectateur demeure ouverte et peut donc se déployer dans plu­sieurs directions, au gré de son imagination. L’œuvre ne peut être embrassée d’un seul coup d’œil à partir d’un point de vue particulier. En se plaçant à côté, sous l’escalier, à l’étage inférieur, on ne peut que deviner ses secrets, qui ne se révéleront qu’avec le temps et le mouvement.

Matériaux: bois, acier, fibre de verre, or jaune, or blanc.

Dimensions: 7,7 m x 7,6 m

Emplacement: Centre du cancer

Mieux connaître l'artiste

Martha Townsend

Martha Townsend est née à Ottawa et réside à Montréal. Par le biais de la sculpture et du dessin, elle travaille la forme : sphères, cubes, trous et lignes envahissent son univers à l’esthétique minimaliste. Ses œuvres sont caractérisées par une présence matérielle saisissante : impressionnantes par leur taille bien souvent, mais surtout par la densité de la matière utilisée et par la poétique que leur forme dégage. Son travail est présenté à travers le Canada, et on a pu le voir récemment au Musée d’art contemporain à Montréal et au Musée national des beaux-arts du Québec. Elle a également  réalisé des œuvres d’art public à Pointe-Claire et à Toronto. 

Photo credit : Richard-Max Tremblay.

Galerie