Démystifier les écrans solaires : le secret est dans l'étiquette

Certaines marques se qualifient elles-mêmes de « lotions de bronzage », d’autres se disent « résistantes à la sueur »

Certaines marques se qualifient elles-mêmes de « lotions de bronzage », d’autres se disent « résistantes à la sueur », « hydrofuges » ou « applicables même si votre enfant est mouillé »… mais pouvons-nous vraiment croire toutes ces affirmations? Quel type d’écran solaire est le plus efficace pour protéger votre enfant et votre famille?  

Nous vous proposons quelques conseils pour savoir quoi regarder quand vous achetez un écran solaire.  

Lire l’étiquette  

Bien que cela puisse sembler contraignant, une grande partie des renseignements dont vous avez besoin pour acheter le bon écran solaire se trouve sur l’étiquette. Le truc, c’est de savoir comment la lire et quels termes rechercher. Voici ce que vous recommandent nos experts :

  • Recherchez des écrans solaires qui portent la mention « à large spectre ». Seuls les écrans solaires à large spectre protègent contre les rayons UVA et UVB, et vous voulez sûrement vous protéger contre les deux, car une exposition prolongée à l’un ou l’autre de ces types de rayons peut accroître les risques de cancer de la peau.
  • Les chiffres les plus élevés offrent une meilleure protection – jusqu’à un certain point. Les spécialistes de la santé recommandent d’utiliser un écran solaire ayant un facteur de protection solaire (FPS) d’au moins 15; cependant, un FPS de 30 offre une protection d’environ 97 % contre les rayons UVB, et un FPS de 50, une protection légèrement supérieure. Bien que plusieurs fabricants vendent des écrans solaires avec un FPS de 65 et même de 80 ou 100, les spécialistes affirment que la protection ajoutée est minimale. Les nouvelles règles américaines stipulent que tout écran solaire ayant un FPS de plus de 50 portera désormais la mention « 50+ ». La FDA ne dispose pas de suffisamment d’éléments de preuve pour affirmer que les écrans solaires dont le FPS est supérieur à 50 offrent une meilleure protection que ceux qui ont un FPS de 15 à 50.
  • Toute mention de résistance à l’eau ou à la sueur sur l’étiquette doit maintenant être accompagnée de la durée de la protection. En vertu des nouvelles règles américaines, les fabricants d’écrans solaires ne peuvent plus indiquer que leur produit est « hydrofuge » ou « résistant à la sueur », ni le désigner comme « écran total », car de telles affirmations « surestiment leur efficacité » selon la FDA. À la place, les étiquettes doivent maintenant indiquer pendant combien de temps – 40 minutes ou 80 minutes – vous bénéficierez de la protection totale si vous vous baignez ou si vous transpirez. Soyez très attentifs à ces informations pour éviter les coups de soleil et pour savoir quand réappliquer l’écran solaire.
  • Il n’y a pas de raccourcis : vous devez réappliquer un écran solaire lors d’une exposition prolongée au soleil. Il faut réappliquer l’écran solaire toutes les deux heures, et plus souvent si votre enfant passe beaucoup de temps dans l’eau.

Conseils au sujet de l’exposition au soleil   Que vous passiez l’été à la plage, au bord de la piscine ou au lac, n’oubliez pas les conseils de base de la Société canadienne de pédiatrie (SCP) sur la sécurité au soleil :

  • Utilisez un écran solaire « à large spectre ». Choisissez-en un qui a un FPS de 30 ou plus.
  • Limitez le temps que vous passez au soleil durant les heures les plus chaudes. Prévoyez des activités à l’intérieur, en particulier entre 10 h et 14 h, quand les rayons du soleil sont les plus intenses.
  • Utilisez une protection supplémentaire pour les bébés. La SCP recommande de leur mettre des vêtements protecteurs et un chapeau, et de les tenir à l’ombre et en évitant les écrans solaires pour les bébés de moins de 6 mois d'âge. S’il n’y a pas d’ombre et si vous n’avez pas de vêtements adéquats, utilisez un écran solaire avec un FPS de 30 ou plus sur de petites zones, comme le visage et le dos des mains. N’oubliez pas de mettre de l’écran solaire sur les oreilles, le nez, la nuque et le dessus des pieds de votre tout-petit, en faisant attention autour des yeux. Encouragez votre enfant à boire beaucoup de liquide, surtout de l’eau.
  • Portez et faites porter à votre enfant des vêtements protecteurs. Vous pouvez maintenant trouver des maillots de bain avec protection UVA intégrée. On recommande aussi de porter des lunettes de soleil et un chapeau à larges bords.
  • Réappliquez souvent l’écran solaire! Toutes les deux heures ou plus souvent si votre enfant se baigne ou transpire.
  • Soyez attentif aux signes indiquant que votre enfant souffre de la chaleur et doit rentrer. Ces signes incluent la soif, la fatigue, les crampes dans les jambes ou à l’estomac, ainsi qu’une peau froide et moite, symptôme d’épuisement par la chaleur.
  • Par-dessus tout, prêchez par l’exemple et n’oubliez pas de vous protéger vous aussi du soleil.

 Références   L’exposition au soleil. La Société canadienne de pédiatrie

Les écrans solaires. Santé Canada