Des « semelles intelligentes » pour aider les patients à se remettre d’une fracture de la hanche

Dr. Susanne Morin
Dre Suzanne Morin (IR-CUSM), chercheuse principale du projet de recherche en cybersanté [email protected]

Les fractures de la hanche sont au nombre des blessures les plus courantes que subissent les aînés à la suite d’une chute. Elles entraînent souvent diverses complications, et bon nombre de patients ne s’en remettent jamais. Une équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) dirigée par la scientifique clinicienne Dre Suzanne Morin en partenariat avec Greybox Solutions inc., s’est attaquée à ce problème en mettant au point un programme de réadaptation et de cyberapprentissage utilisant une « semelle intelligente » branchée à une tablette, qui permet de faire de l’encadrement et du suivi à distance. Cette technologie guidera les patients qui ont subi une fracture de la hanche ainsi que leur famille pendant la période de récupération à domicile.

Le projet conjoint de l’IR-CUSM et de Greybox Solutions inc., appelé « [email protected]», est l’un des 22 projets de cybersanté novateurs pour la santé mentale des jeunes et pour les personnes âgées ayant des besoins complexes en matière de soins, qui ont été sélectionnés à travers le pays et qui ont reçu un financement total de 13,8 M$ des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), au titre du Programme de partenariats pour l’innovation en cybersanté (PPIC). La ministre de la Santé, Jane Philpott, le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, et la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, en ont fait l'annonce aujourd'hui.

« Je suis ravie que notre programme ait été sélectionné comme étant l’un des meilleurs projets de cybersanté au Canada destinés à responsabiliser les patients et à permettre d’offrir de meilleurs soins de santé, explique la Dre Morin, professeure agrégée au Département de médecine de l’Université McGill. Il s’agit d’une étude enthousiasmante et stimulante qui, nous l’espérons, va améliorer l’expérience du patient ainsi que les résultats en termes d’autonomie à la suite d’une fracture de la hanche, et qui va possiblement contribuer à réduire les coûts du système de santé. »

L’équipe de recherche, qui a reçu des IRSC une bourse de 648 239 $ pour une période de quatre ans, va travailler en partenariat avec l’IR-CUSM et Greybox Solutions inc. – société établie à Montréal et spécialisée dans les technologies liées aux soins de santé – dans le but de mettre au point une semelle intelligente qui va mesurer la vitesse, le nombre de pas, la distance parcourue ou l’exercice physique fait par les patients au cours de la période consacrée à leur réadaptation. Toutes les données vont être colligées à distance dans le cadre d’un programme accessible sur des tablettes électroniques. L’équipe de recherche sera ensuite en mesure d’encadrer les patients, de les aider à s’autogérer et d’exercer, à distance, un suivi quant à leur état de santé. Le recrutement des patients commencera au cours des mois à venir.

« L’innovation en biomédecine est l’un des piliers de l’IR-CUSM, comme l’illustre parfaitement le projet élaboré par l’équipe de la Dre Morin, explique le Dr Vassilios Papadopoulos, directeur exécutif et scientifique en chef  de l’IR-CUSM. Je suis persuadé, en tant qu’équipe multidisciplinaire, que ces scientifiques vont certainement atteindre leurs objectifs liés à l’amélioration des résultats quant à la santé de notre population vieillissante. »

Lancé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le PPIC a été conçu en partenariat avec le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour stimuler la collaboration entre les chercheurs en santé et les sociétés de technologie innovatrices du Canada. En réunissant le milieu universitaire et l’industrie, le PPIC fait en sorte que les innovations en cybersanté soient le fruit de collaborations, qu’elles soient mises à l’essai auprès des gens qui en auront besoin, et que leur rentabilité soit évaluée.

L’équipe dirigée par la Dre Morin comprend les cochercheurs Nancy Mayo et Edward Harvey (IR-CUSM); Sonia Jean (Institut national de santé publique du Québec) ainsi que les collaborateurs Ronald Ludman (CSSS Cavendish); Étienne Belzile (Université Laval);Pierre Guy (Université de la Colombie-Britannique); Lauren Beaupré (Université de l’Alberta); Susan Jaglal (Université de Toronto); Rhona McGlasson (Bone and Joint Canada); et Brenda Macgibbon (Université du Québec à Montréal).

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL
Projets financés
Projets sur la santé mentale des jeunes         Projets sur les personnes âgées ayant des besoins complexes en matière de soins à domicile

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL

Projets financés

-30-

 

Contact avec les médias :

Julie Robert
Affaires publiques et Planification stratégique
Centre universitaire de santé McGill
514 934-1934, poste 71381
[email protected]

Catégories