Le CUSM fier de réaliser une toute première procédure innovante d'angioplastie coronarienne

La réputation du programme de désobstruction d’occlusions chroniques du CUSM a attiré les développeurs du nouveau dispositif TrapLiner

Dr. Stéphane Rinfret

Dr. Stéphane Rinfret, chef du département d’hémodynamie au CUSM

MONTRÉAL - Le service de cardiologie interventionnelle du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a eu l’honneur d’accueillir cette semaine la compagnie américaine Vascular Solutions en vue de pratiquer une première mondiale.  Dr Stéphane Rinfret, chef du département d’hémodynamie au CUSM, et son équipe ont pratiqué deux interventions de désobstruction d’occlusions chroniques en utilisant un nouveau dispositif, le TrapLiner. Ce fut la toute première fois dans le monde que ce dispositif fut utilisé chez un humain, suite à son homologation récente par Santé Canada.

Le TrapLiner diffère des technologies actuelles utilisées en angioplastie coronarienne parce que plusieurs instruments peuvent être utilisés simultanément pendant la procédure, en raison de leur disposition en cercles concentriques à l'intérieur d'un cathéter – un concept partiellement basé sur le principe d'ingénierie derrière la tige télescopique. « Je crois que cette technologie pourrait changer la donne, explique le Dr Rinfret, qui a effectué les deux premières procédures à l'aide du TrapLiner. Le fait de combiner plusieurs technologies de cette façon permet aux cardiologues interventionnels de traiter les patients plus rapidement et de façon plus sécuritaire qu'auparavant, avec moins de saignement. »

 « Nous avons conçu le TrapLiner pour faciliter la procédure qui permet de traiter les occlusions  chroniques. Cette innovation, bien modeste soit-elle, pourrait s’avérer fort utile et pourrait réduire les difficultés rencontrées lors de cette procédure, a mentionné le créateur de ce dispositif, Dr Christopher Buller, chef de la cardiologie interventionnelle de l’Hôpital St-Michael’s de Toronto. Nous sommes très heureux de pouvoir utiliser ce cathéter pour une première fois dans le monde au Canada, ici à Montréal.  Cela témoigne d’une expertise canadienne très solide. »

« La performance inégalée du nouveau programme d'occlusion chronique du CUSM, dirigé par le Dr Rinfre -  qui est un chef de file mondial dans cette procédure - combiné aux installations à la fine pointe de la technologie du site Glen, a fait du CUSM un choix incontournable pour conduire le premier essai sur des humains », a déclaré Chad Kugler, vice-président des affaires médicales et ingénieur en chef de Vascular Solutions, la compagnie américaine qui a fabriqué le dispositif.

L’occlusion chronique est un blocage difficile à traiter par pontages ou par angioplastie conventionnelle. Elle est souvent présente chez des patients qui ont déjà subi une chirurgie de pontages. Le CUSM et l’équipe médicale du Dr Rinfret a déjà pratiqué plus de 150 interventions de ce type cette année, avec un succès chez plus de 90 % des patients qui ont vu leur qualité de vie s’améliorer significativement.

 

- 30 -

 

Contact :

Communications, CUSM
communications [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca
514-843-1560