Mise à jour importante concernant les visites aux patients du CUSM. En savoir plus .

Un outil de dépistage du cancer pourrait aider à prédire le risque qu’un enfant ayant eu un cancer en développe un nouveau

Une étude menée à l’hôpital SickKids et à l'Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill révèle le potentiel prometteur d'un nouvel outil de dépistage des prédispositions au cancer pour aider les médecins à mieux prédire quels survivants du cancer chez l'enfant risquent de développer d'autres cancers. 

Dre Catherine Goudie
Dre Catherine Goudie, hématologue-oncologue pédiatrique à l'Hôpital de Montréal pour enfants et scientifique junior à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

Des scientifiques de l’hôpital SickKids à Toronto et de l'Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill ont montré qu'un outil de dépistage utilisé pour identifier les prédispositions génétiques au cancer pourrait également aider à prédire quels survivants du cancer chez l'enfant risquent de développer d'autres cancers plus tard dans leur vie. Selon les chercheurs, ces résultats pourraient aider les cliniciens à envisager des stratégies de surveillance plus précises pour les survivants du cancer. L'étude a été publiée dans le Journal of Clinical Oncology le 12 août 2021.

Les survivants du cancer ont un risque plus élevé de développer des néoplasmes malins subséquents (SMN), des tumeurs qui résultent de facteurs génétiques et de l'exposition à des thérapies anticancéreuses telles que la radiothérapie et la chimiothérapie.

Dirigée par les Drs. Paul Nathan de SickKids, Noelle Cullinan, ancienne boursière en hématologie/oncologie à SickKids et actuellement consultante suppléante en oncologie pédiatrique à Children's Health Ireland à Crumlin (Dublin, Irlande), et Catherine Goudie de l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'équipe de recherche a utilisé une application appelée MIPOGG (McGill Interactive Pediatric OncoGenetic Guidelines), qui utilise des algorithmes décisionnels pour identifier les patients susceptibles d'avoir un syndrome de prédisposition au cancer - une maladie génétique qui peut augmenter la probabilité de développer un ou plusieurs cancers - et qui devraient subir une évaluation génétique pour déterminer s'ils présentent effectivement un risque plus élevé.

Dans cette étude, les chercheurs ont utilisé le MIPOGG pour évaluer si l'outil pouvait aider à prédire quels survivants du cancer sont à risque de développer d’autres cancers ultérieurement. L'équipe a constaté qu'une recommandation de MIPOGG pour une évaluation génétique était associée à un risque accru de développer un SMN, au-delà des facteurs de risque connus que sont la chimiothérapie et la radiothérapie. 

« Si nous sommes en mesure d'identifier les survivants de cancers infantiles qui sont plus susceptibles de développer d’autres cancers, nous pouvons créer des stratégies de surveillance améliorées et individualisées en fonction des thérapies spécifiques et des cancers que ces patients individuels ont déjà subis, » explique le Dr Nathan, scientifique associé principal, sciences évaluatives de la santé de l'enfant et oncologue dans la division d'hématologie/oncologie à SickKids. « Ces résultats ouvrent la porte à une toute nouvelle approche de précision pour la gestion de l'après-cancer et de la surveillance des survivants du cancer chez l'enfant. »

L'étude basée sur la population, rendue possible grâce au registre POGONIS (POGO), a examiné les dossiers de 1 886 patients ayant reçu un diagnostic de cancer infantile en Ontario entre 1986 et 2015, dont 317 cas qui avaient développé un SMN. L'équipe a constaté que la prédiction du SMN par l'outil était plus élevée pour certains types de cancer et chez les survivants qui n'avaient pas reçu de radiothérapie auparavant.

« À notre connaissance, il s'agit du premier outil de santé électronique d'aide à la décision validé pour prédire les seconds cancers chez les patients en oncologie pédiatrique. Cela pourrait changer le parcours de survie de nombreux patients et familles, et aider à prioriser les patients pour une évaluation génétique, en particulier dans les milieux où l'accès aux tests génétiques est plus faible, » déclare la Dre Goudie, hématologue-oncologue pédiatrique à l'Hôpital de Montréal pour enfants et scientifique junior à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

L'équipe de l'étude note que les prochaines étapes de la recherche consisteront à évaluer le rapport coût-efficacité de l'outil pour soutenir le dépistage du syndrome de prédisposition au cancer.

« SickKids s'est fait le champion d'une nouvelle approche de la médecine pédiatrique appelée "Precision Child Health" (PCH). Trouver des outils pour soutenir la prise de décision clinique qui peuvent contribuer à un diagnostic plus précoce pour les survivants du cancer est une façon de réaliser cette vision, » déclare le Dr Nathan, qui est également directeur du programme AfterCare et chef de la section des tumeurs solides en hématologie/oncologie à SickKids.

Le financement de l'étude a été fourni par la Société de recherche sur le cancer, la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants, la Fondation du Cancer des Cèdres/le Fonds de Sarah des Cèdres, le Pediatric Oncology Group of Ontario (POGO) et la SickKids Foundation.

À propos de MIPOGG (McGill Interactive Pediatric OncoGenetic Guidelines)

MIPOGG est une application qui identifie les enfants à plus haut risque de syndromes de prédisposition au cancer en oncologie pédiatrique. Ces syndromes sont reconnus comme une cause importante de développement des cancers. Les professionnels de la santé qui suivent des enfants et des adolescents atteints de cancers ont une opportunité unique d'identifier ces patients et leur famille en vue d’une évaluation génétique. Comme les connaissances sur la génétique du cancer croissent rapidement, cette tâche devient de plus en plus complexe pour les cliniciens. Conceptualisée par la Dre Catherine Goudie et développée grâce à la collaboration de l'Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill et de l’Hôpital SickKids à Toronto avec le soutien de nombreux partenaires, MIPOGG donne accès à des algorithmes simples, spécifiques aux tumeurs, qui guident le clinicien dans le processus décisionnel qui vise à déterminer si un enfant nécessite une évaluation en génétique. MIPOGG inclut des modules éducatifs basés sur des preuves, qui soulignent les liens entre les tumeurs chez les patients d'âge pédiatrique et les syndromes de prédisposition au cancer. mipogg.com