Déplacement temporaire du service de TEP de l’Hôpital général de Montréal au site Glen. En savoir plus .

Une clinique comble une lacune majeure dans la prise en charge de l’autisme 

La clinique interdisciplinaire du CARA assure une continuité de soins pour les patients de tous âges

La clinique du Centre Azrieli pour la recherche sur l’autisme (CARA) de l'Institut-hôpital neurologique de Montréal (Neuro) répond à un besoin urgent de compréhension et de prise en charge des personnes autistes à tous les stades de la vie, de la naissance à l’âge adulte.

Structurée selon un modèle intégré de recherche, la clinique du CARA offre des possibilités performantes de diagnostic par un réseau de cliniciens spécialisés en psychologie clinique, neuropsychologie, neurologie et psychiatrie.

Une clinique comble une lacune majeure dans la prise en charge de l’autisme 

Transformer la prise en charge de l’autisme – de l’enfance à l’âge adulte

« Les services spécialisés pour les jeunes et les adultes autistes sont rares, voire inexistants au Québec – la clinique du CARA contribue à combler cette lacune criante », rappelle Julie Scorah, directrice associée de la clinique du CARA.

« Nous formons un partenariat avec nos patients au long de leur parcours de vie, pour les aider à évoluer dans un système souvent très difficile. » 

La clinique du CARA accueille les jeunes à partir de 16 ans et les adultes dans son établissement principal au Neuro. Elle offre également des soins spécialisés aux personnes qui sont affectées de variantes neurodéveloppementales, comportementales ou neurologiques concomitantes.

L’établissement satellite à l’Hôpital de Montréal pour enfants dessert les patients pédiatriques en partenariat avec le programme Cerveau-Développement-Comportement (CDC).

Le réseau ainsi formé assure un accès cohérent et fiable aux soins pour les patients :

  • Il réduit les consultations multiples avant de recevoir un diagnostic.
  • Il améliore leur santé et leur bien-être en traitant les conditions concomitants et en décelant éventuellement des causes ayant des répercussions plus générales.
  • Il leur permet, de même qu’à leurs familles, de prendre part à des recherches qui leur bénéficient directement.
  • Il facilite les transitions sans interruption entre les systèmes de soins pédiatriques et adultes.

« Notre modèle se fonde sur la collaboration », ajoute Mandy Steiman, psychologue clinicienne à la clinique du CARA.

« Nos considérons les patients, leurs familles et les autres proches de leur réseau, comme des membres de notre équipe. Notre travail, dans tous ses aspects, consiste à améliorer leur vie, et nous nous efforçons par tous les moyens de leur fournir des soins, des services et des soutiens personnalisés d’une qualité exceptionnelle. »

Intégrer la recherche et les soins pour changer la vie

La clinique du CARA fonctionne selon un modèle de recherche clinique intégrée. Dans un tel modèle, les données cliniques contribuent à faire avancer la recherche, et la recherche permet en retour de personnaliser les soins aux patients.

Les patients sont inscrits à des études de recherche par l’intermédiaire du réseau de cliniciens-chercheurs de la clinique. Selon cette approche, ils ont le choix de s’impliquer ou pas, et ils conservent la possibilité de se retirer à tout moment, sans interruption des services cliniques.

« Nos patients participent à la recherche tout en recevant des soins cliniques qui leur seront bénéfiques, ainsi qu’à leurs familles et à l’ensemble de la communauté », explique Julie Scorah. « Ce modèle leur permet d’en apprendre davantage sur eux-mêmes, de faire l’objet d’évaluations plus poussées et d’obtenir un soutien et des services supplémentaires. »

Qui plus est, en harmonisant la saisie des données tirées de la recherche avec les activités cliniques, on évite de dédoubler certaines interventions comme les évaluations psychométriques, les prises de sang et l’imagerie.

Les patients disposent également de la possibilité – inexistante dans le reste du système de santé – de participer aux essais cliniques sur les interventions comportementales.

« Nous voulons vraiment connaître nos patients et leurs familles, afin qu’ils puissent participer à une expérience de recherche salutaire dans une atmosphère confortable, accueillante et à visage humain. »

Pour en savoir plus sur la clinique du CARA, visitez le site Web du Neuro.

Liens additionnelles :