Changer la donne dès le départ

L’influence positive des patients partenaires se manifeste dès les premières étapes du projet de modernisation de Lachine.

Après de nombreuses rencontres, les participants au projet de modernisation de l’Hôpital de Lachine, aussi appelé Hop Lachine! – Un hôpital orienté patients, se réunissaient encore une fois  le 6 juin dernier pour faire le bilan des cinq ateliers visant la planification de l’aménagement clinique de l’hôpital. Ces rencontres, qui sont basées sur la démarche Lean*, ont permis d’améliorer l’organisation du travail et de tester plusieurs scénarios avant la conception des locaux.

HOP LachineTout comme le personnel clinique et l’équipe de planification, les patients partenaires se sont engagés pleinement dans chaque atelier, y apportant une contribution essentielle, comme l’explique Chantale Bourdeau, directrice associée en soins infirmiers par intérim à Lachine et coprésidente du comité de modernisation.

« La participation des patients partenaires a vraiment influencé les processus de prise de décision lors des ateliers Lean, explique-t-elle. Grâce à eux, le niveau de discussion a évolué : on ne parle pas simplement d'analyse de données, mais aussi de ce que ces données veulent dire concrètement pour les patients. Les objectifs à atteindre dans ce contexte-là sont encore plus précis et plus ancrés dans la réalité des patients. »

Chantale cite en exemple le moment, lors d’un atelier, où le groupe discutait de la trajectoire des soins en ophtalmologie.

« À un moment donné, quand nous examinions le processus de soins, un patient partenaire a dit ‘Mais moi, ce n’est pas ça que je veux. Je viens avec un accompagnateur, et nous attendons des heures avant de pouvoir rentrer à la maison. Il faut améliorer la trajectoire.' Nous avons pris son commentaire en considération, et ça a changé toute la planification du processus d’accueil et de planification des rendez-vous en ophtalmologie. Si le patient partenaire n’avait pas été là, l’équipe soignante et administrative aurait fait des choix bien différents. Ça a été un signal d’alerte pour l’équipe. »

Ce partenariat fructueux a été apprécié par l’ensemble des acteurs impliqués dans Hop Lachine! Le CUSM entend adopter la même approche lors de ses prochains projets de redéploiement, notamment celui de l’Hôpital général de Montréal.

* L'approche Lean Design repose sur le développement professionnel des employés et des gestionnaires, l’amélioration continue de la qualité et la simplification des processus et des activités pour rendre l’organisation du travail plus efficace.

Trois patients partenaires nous parlent de leur expérience lors des ateliers du projet Hop Lachine!

Mari Jo Pires

Pourquoi vous êtes-vous impliquée dans ce projet?

Le projet m’attirait car j’y voyais la possibilité d’exercer une influence dès le départ. D’habitude, nous travaillons à changer des systèmes qui existent déjà, mais pendant les ateliers, on a pu analyser les façons de faire et concevoir des idées pour améliorer la qualité des soins prodigués aux patients avant l’élaboration du plan fonctionnel et technique.

Parlez-nous des ateliers.

Les gens autour de la table étaient très compétents, mais des fois, il est important de voir les choses à travers les yeux d’un autre. Cela m’a fait du bien de voir les gens vraiment intéressés à faire des changements positifs.

Comment voyez-vous le futur Hôpital de Lachine?

Ce sera une belle réussite. Le personnel est compétent, enthousiaste et très attaché à l’hôpital. Ils pourront prodiguer des soins dans un environnement agréable et performant.

Que veulent dire pour vous des soins de santé de qualité?

Au-delà des standards de qualité, qui sont essentiels, nous voulons être informés, entendus et respectés. Des patients bien informés deviennent de meilleurs patients.

Réal Morin

Pourquoi vous êtes-vous impliqué dans ce projet?

En tant que patient de l’Hôpital de Lachine depuis deux ans, je voulais apporter ma perspective au projet. En plus, ça cadrait bien avec mon expérience de travail en gestion : je m’intéresse à tout ce qui concerne l’organisation du travail et l’amélioration des processus.

 

Parlez-nous des ateliers.

Tout le monde, peu importe leur fonction, travaillait au même niveau et dans le respect. Au fur et à mesure qu’on avançait, on sentait ce vent de collaboration. Je crois qu’en parlant de mon expérience, j’ai aidé les gens à sortir de leur réalité et à avoir une vision globale de la situation.

 

Comment voyez-vous le futur Hôpital de Lachine?

Je vois un hôpital où les professionnels peuvent prodiguer les soins de base et spécialisés de la façon la plus efficace possible. Je vois aussi un hôpital qui saura répondre aux besoins de sa communauté.

Que veulent dire pour vous des soins de santé de qualité?

Un diagnostic rapide, des installations modernes et bien planifiées et des professionnels qui se sentent appréciés. En étant épanouis dans leur travail, ils pourront prodiguer les meilleurs soins.

Mario Di Carlo

Pourquoi vous êtes-vous impliqué dans ce projet?

Je suis le proche aidant de mon père, un patient de l'hôpital depuis plusieurs années. J'ai également un ami qui réside au Centre d’hébergement Camille-Lefebvre, et je lui rends visite régulièrement.

Parlez-nous des ateliers.

Les ateliers étaient bien conçus et se déroulaient de manière démocratique. En tant que patient, je collabore souvent à des projets qui sont déjà à mi-chemin, mais à Lachine, toutes les parties prenantes sont des co-concepteurs du nouvel hôpital. C'est une expérience unique.

Comment voyez-vous le futur Hôpital de Lachine?

Mes attentes sont très élevées. Je pense que tant sur le plan structurel que logistique le projet répondra aux besoins du personnel et des patients. De plus, j’espère que l’approche collaboratrice vécue portera ses fruits et sera un modèle à suivre au CUSM.

Que veulent dire pour vous des soins de santé de qualité?

Ce sont des soins où les professionnels de la santé tiennent compte non seulement du diagnostic, mais aussi des besoins du patient de façon globale. Les soins de santé de qualité requièrent un vrai partenariat entre le patient et le personnel soignant.

 

Merci à nos patients partenaires qui se sont impliqués dans le projet Hop Lachine! : Danielle Carter, Anna Cistera, Jozef Daenens, Mario Di Carlo, Réal Morin, Elizabeth Pereira, Mari Jo Pires, Régis-Martin Simard, Emmanuelle Simony

» Lisez toutes les histoires


Nous aimerions recevoir de vos nouvelles! Si vous souhaitez partager votre expérience avec le CUSM, s'il vous plaît contactez-nous.


Découvrez le Comité des patients, un groupe de gens dévoués élus pour représenter et aider les usagers des hôpitaux, des cliniques et des services du CUSM.