Soutenir le perfectionnement professionnel des jeunes infirmières

Un nouveau comité travaille à assurer la qualité des soins et la rétention du personnel

Les nouvelles infirmières qui intègrent le marché du travail doivent rapidement maitriser leur faculté d’adaptation, leur capacité à apprendre par la pratique et à demeurer calme sous pression. Dans l’espoir de faciliter leur transition et de leur fournir des ressources et du soutien, une équipe d’infirmières du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a formé le Comité de la relève infirmière (CRI) pour leurs collègues ayant cinq ans ou moins d’expérience.

De gauche à droite : Yvan Duong, Laurence Cobo, Felipe Mena, Ariane Belanger

De gauche à droite : Yvan Duong, Laurence Cobo, Felipe Mena, Ariane Belanger

Dirigé par Ariane Bélanger, infirmière à l’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, le CRI est un sous-comité du Conseil des infirmières et infirmiers (CII), un organisme consultatif officiel qui permet aux infirmières et infirmiers de faire des recommandations au conseil d’administration et à la direction du CUSM sur la qualité, la sécurité, l’accessibilité et tout ce qui affecte directement leur travail.

Avec ses huit membres et son plan d’action écrit et approuvé, le comité est en consultation avec le CII, la directrice des soins infirmiers du CUSM et d’autres groupes du réseau hospitalier afin de cerner comment subvenir aux besoins de la jeune population infirmière. Même si le comité en est encore à ses débuts, il travaille avec entrain à développer ses projets.

Le CRI collabore également avec le Comité des jeunes de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec afin de prendre le pouls et de défendre les intérêts de ses membres au moyen d’initiatives éducatives, sociales ou de soutien.

« Le comité représente d’abord et avant tout la voix des nouvelles infirmières, et je crois qu’il pourrait avoir beaucoup d’impact. Ces jeunes professionnels ont besoin de sentir qu’ils sont soutenus et qu’ils ont accès à des ressources. Nous choisissons ce métier et ce domaine parce que nous l’aimons. Mais avoir un sentiment d’appartenance à l’établissement et se sentir bien dans son travail est d’importance capitale », affirme la vice-présidente du comité, Laurence Cobo, qui célèbre sa première année en tant qu’infirmière à l’unité des soins intensifs de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal.

Laurence et Ariane étant toutes les deux infirmières au CUSM depuis moins de cinq ans, le stress relié à l’acclimatation à leur milieu de travail est encore frais à leur mémoire. Pour chacune, l’adaptation s’est avérée ardue, entre autres du fait que le CUSM est un établissement de soins tertiaires et coronariens qui présente de nombreux défis et des cas complexes. Dans le domaine des soins infirmiers, une bonne partie de l’apprentissage se fait dans le feu de l’action.

« Pour certains, le niveau de stress est difficile à gérer; il n’est pas toujours facile de s’intégrer dans une nouvelle équipe. Les nouvelles infirmières doivent par ailleurs étudier pour passer l’examen de leur ordre professionnel durant leur première année de travail. Ça a en fait beaucoup », explique Ariane.

Démarrer sur les chapeaux de roues

Parmi ses projets de départ, le comité compte lancer en septembre son « guide de survie » spécialement conçu pour les nouvelles recrues. Pratique, l’information qu’il contient sera plus axée sur la réalité du quotidien et moins technique que celle qu’on que les étudiants reçoivent durant leur formation. Le guide proposera ainsi une foule de conseils, de contacts clés ou d’astuces pour gérer le stress ou se procurer un repas réconfortant en cas de besoin.

Le comité se réunit une fois par mois, et les infirmières et infirmiers ont pu faire connaissance et se détendre lors du premier 5 à 7 tenu en mars. Il travaille à augmenter sa visibilité et à susciter la participation au sein de la communauté.

Ariane, Laurence et toute l’équipe ont hâte de voir comment évoluera le comité. Sa création a été un apprentissage en soi et a demandé un effort d’équilibre avec leur charge habituelle de travail, mais elles affirment que ça en vaut bien la peine.

« Nous aimons travailler ensemble parce que tout le monde est motivé. C’est une super équipe », dit Laurence. 

Vous aimeriez vous joindre à l’équipe ou connaitre les évènements et 5 à 7 à venir? Vous pouvez contacter le comité à l’adresse suivante : CRI [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca.

Ou suivez-les sur les médias sociaux :

Facebook : @CRIMUHC

Instagram: @cri.muhc

» Lisez toutes les histoires


Nous aimerions recevoir de vos nouvelles! Si vous souhaitez partager votre expérience avec le CUSM, s'il vous plaît contactez-nous.


Découvrez le Comité des patients, un groupe de gens dévoués élus pour représenter et aider les usagers des hôpitaux, des cliniques et des services du CUSM.