Trucs pour prévenir le rhume et la grippe

La vaccination préventive (par injection) demeure le moyen le plus efficace pour réduire les complications et pour atténuer les conséquences de la grippe. En Amérique du Nord, le vaccin contre la grippe est mis au point chaque année afin de combattre trois souches de virus de l'influenza, selon les souches observées dans l'hémisphère Sud. Le moment idéal pour procéder à  la vaccination est la période comprise entre le début d'octobre et la mi‑novembre.

Certaines personnes sont plus à risque pour les complications et devraient se faire vacciner contre la grippe. Le vaccin antigrippal est recommandé pour les personnes présentant les caractéristiques suivantes :are aged 65 years or older

  • être âgé de 65 ans ou plus;
  • vivre dans un centre de soins de longue durée;
  • être atteint de maladie pulmonaire (p. ex. : asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique);
  • être atteint d’une maladie du cœur (p. ex. : angine de poitrine, insuffisance cardiaque congestive);
  • être atteint de diabète ou d'autres troubles du métabolisme;
  • avoir des problèmes rénaux;
  • être atteints de troubles sanguins (p. ex. : anémie);
  • avoir un système immunitaire affaibli (p. ex. : prise de corticostéroïdes, être atteint de cancer ou avoir le VIH);
  • appartenir au groupe à risque pour ce qui est des complications et voyager dans une région où la grippe est répandue;
  • être âgé de six mois à 18 ans et prendre de l'AAS à long terme.
  • live in a nursing home
  • have lung diseases (e.g., asthma, chronic obstructive pulmonary disease)
  • have heart conditions (e.g., angina, congestive heart failure)
  • have diabetes or other metabolic diseases
  • have kidney problems
  • have blood disorders (e.g., anemia)
  • have weakened immune systems (e.g., taking steroid medications, have cancer, or have HIV)
  • are at high risk for complications and are traveling to areas where influenza is common
  • are aged 6 months to 18 years and are taking long-term ASA therapy

Toute personne qui entre en contact avec les groupes à risque élevé (y compris les professionnels de la santé) devrait aussi se faire vacciner. Par ailleurs, les personnes n'appartenant pas aux groupes à risque élevé, mais désirant simplement éviter la grippe peuvent aussi recevoir le vaccin. Les experts suggèrent d'attendre d’être rétabli avant de se faire vacciner si l’on est malade et légèrement fiévreux; il n'est pas nécessaire d'attendre en l’absence de fièvre.

Les vaccins antigrippaux ne sont pas recommandés pour les enfants de moins de six mois, car le système immunitaire de ces derniers n’est pas suffisamment développé pour permettre aux vaccins d'agir adéquatement. De plus, le vaccin contre la grippe est déconseillé chez les personnes présentant une allergie aux œufs et au thimérosal (agent de conservation utilisé dans la fabrication du vaccin), chez celles qui ont déjà eu des réactions allergiques au vaccin antigrippal ou qui ont déjà été atteintes du syndrome de Guillain-Barré.

Il existe de nombreux mythes quant aux facteurs qui prédisposent une personne à attraper le rhume plus souvent que d'autres. Ces facteurs de risque sont la fatigue, le stress émotionnel, le tabagisme, se trouver au milieu du cycle menstruel et la rhinite allergique. À l'opposé, les facteurs suivants n'influent pas sur le risque d’attraper le rhume : baisse de la température du corps (c'est-à-dire exposition au froid), l'état de santé, l'état nutritionnel et l’hypertrophie des amygdales.

L'échinacée peut aider à prévenir le rhume, mais les études scientifiques ne sont pas concluantes à cet égard. La vitamine C ne semble pas protéger contre les rhumes, mais elle peut écourter la durée du rhume d'une demi-journée.