Pour des informations à jour sur les activités du CUSM, consultez notre page web consacrée à la COVID-19 .

La désaccoutumance au tabac et le traitement du cancer du poumon au CUSM

On ne peut nier la réalité : nombreuses sont les personnes qui ont beaucoup de difficulté à cesser de fumer. La clinique de désaccoutumance au tabac du CUSM représente un programme unique qui aide les patients à se défaire de cette habitude.

Nous vous invitons à visionner nos deux videos pour en apprendre plus sur la clinique de désaccoutumance au tabac et la nouvelle suite diagnostique du cancer du poumon de l’Institut thoracique de Montréal qui permet à des experts du CUSM, comme le Dr Anne Gonzalez, de diagnostiquer et de traiter les cancers du poumon de manière plus précise et moins invasive que jamais auparavant

  • Les fumeurs représentent 90 % des décès imputables au cancer du poumon.
  • Le risque auquel s’exposent les personnes qui fument un paquet de cigarettes par jour de développer un cancer du poumon est 10 fois supérieur à celui des non-fumeurs.
  • L’incidence du cancer du poumon est en hausse.
  • Lorsque les symptômes liés au cancer du poumon commencent à se manifester, la maladie s’est fréquemment déjà répandue, ce qui fait en sorte qu’il s’agit d’une forme de cancer qui offre l’un des pires pronostics.
  • Le fait d’arrêter de fumer constitue le meilleur moyen de réduire les risques d’être frappé par une maladie liée à la consommation du tabac, qu’il s’agisse d’une cardiopathie, d’un AVC, de l’emphysème, de la bronchite chronique ou du cancer du poumon.
  • Sous la direction du Dr Gaston Ostiguy, cette clinique a élaboré des programmes de soins personnalisés pour chaque patient, s’articulant autour d’analyses médicales, de séances de groupe et de la prise de médicaments, l’objectif étant de limiter leur accoutumance.
  • Dr Anne Gonzalez
    suite diagnostique du cancer du poumon de l’Institut thoracique de Montréal, CUSM

Liens : Clinique - cesser de fumer (La clinique de désaccoutumance au tabac du CUSM ) .