La plus vaste étude sur le vieillissement jamais entreprise au Canada atteint les 50 000 participants

Félicitations et merci à nos chercheurs et participants impliqués dans cette étude inédite

L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV), l’une des études les plus vastes jamais entreprises sur le vieillissement, a atteint son objectif de recrutement des  50 000 participants. Ce projet de recherche national a pour but de trouver des façons d’améliorer la santé des Canadiens en comprenant mieux les processus et les dimensions du vieillissement.

Au cours des cinq dernières années, les équipes de recherche de l’ELCV provenant des universités McMaster, Dalhousie, et McGill et des acteurs clés au Québec tels que l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et le Centre de recherche sur le vieillissement de l’Université de Sherbrooke, ont entrepris l’étude, colligé les données, et viennent de  terminer le recrutement. L’annonce a été faite plus tôt cette semaine à Hamilton par l’honorable Dre K. Kellie Leitch, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, et David Sweet, député d’AncasterDundasFlamboroughWestdale. La ministre Leitch et le député Sweet ont félicité l’équipe de recherche pour l’atteinte de son ambitieux objectif de recrutement et ont remercié les participants, de partout au pays, qui ont accepté de prendre part à cette importante étude.

Dr. Christina Wolfson
Dr. Christina Wolfson
 

« Je suis fière de cet accomplissement qui a été réalisé grâce au dévouement de l’équipe de recherche, au terme de plus d’une décennie de planification, et à la participation généreuse des 50 000 personnes à travers le Canada qui ont accepté de prendre part à l’étude. L’ELCV va pouvoir offrir une ressource unique aux chercheurs et décideurs politiques leur permettant de conduire des recherches qui étaient impossibles à réaliser auparavant », dit la  co-chercheuse principale de l’ÉLCV, Dre Christina Wolfson, qui est chercheuse à l'IR-CUSM et professeure aux départements de médecine et d'épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail de l'Université McGill.

Actuellement, plus de 160 chercheurs de 26 universités canadiennes spécialisés en biologie, en génétique, en recherche clinique, en sciences sociales, en économique, en épidémiologie et en santé des populations participent à l’ELCV. L’étude compte 11 sites qui participent à la collecte de données. En plus d’être un des sites de collecte de données, l’IR-CUSM est le seul qui abrite le Centre d'analyse statistique où l'équipe de la Dre Wolfson évalue la qualité et la fiabilité des données et les organise de façon à pouvoir les transmettre aux chercheurs. 

Lancée en 2010, les équipes de l’ELCV suivent en ce moment des participants provenant de 10 provinces, âgés de 45 à 85 ans au moment du recrutement. Elles recueillent un large éventail d’information sur le  changement biologique, médical, psychologique, social, économique et d’habitude de vie des personnes. Tous les participants ont maintenant passé des évaluations de base incluant des entrevues téléphoniques, des entrevues en personne, et des visites aux sites de collecte de données. Tous les trois ans, pendant 20 ans, les équipes suivront ces participants pour mener à bien la collecte des données. Ces derniers seront recontactés à intervalles réguliers pour maintenir un lien et un dialogue avec l’équipe.  

L’étude est une initiative des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Elle a été lancée grâce à des subventions du gouvernement du Canada, par l’entremise des IRSC et de la Fondation canadienne pour l’innovation, ainsi que de plusieurs provinces, universités et autres partenaires. 


Lien vers le communiqué de presse national : https://www.clsa-elcv.ca/news/government-representatives-congratulate-clsa-recruitment-milestone

 

Liens connexes 

Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement

Vidéos de l’ÉLCV