Le pouce en l’air pour les technologues

Les technologues utilisent leur expertise pour offrir des soins de qualité aux patients.

« Oui, nous pouvons être très occupés - nous sommes dans un centre de traumatologie et nous pouvons être actifs à toute heure du jour et de la nuit », souligne Melanie Nash, technologue à l’Hôpital général de Montréal du Centre universitaire de santé McGill (CUSM-MGH). « Alors que j’étais de garde hier soir, un jeune homme a été amené ici. Il avait de multiples fractures à la jambe et à la hanche après ce qui ressemblait à un accident de voiture. Et je savais exactement quoi faire. »

MMelanie, qui travaille à l’HGM depuis 2011, parle avec passion du travail d’équipe dont elle est témoin en salle d’opération.

« Nous traitons toutes sortes de cas, dans toutes sortes de situations - mais toujours avec le même esprit de collaboration. En tant que technologue, j’apprécie l’étroite collaboration qui existe entre les radiologues et les médecins de la salle d’opération, dit-elle, la collaboration est bien réelle, tout comme le respect entre les uns et les autres l’est également ».

« Hier soir, je manipulais l’appareil à rayons X. Grâce aux images, le chirurgien a pu aligner les os afin de réduire la fracture de la jambe et de la hanche », dit fièrement Melanie.

Melanie Nash
Melanie Nash

« Les images sont également utilisées lorsque les fragments sont fixés à l’aide de fils et lorsque les plaques et les tiges fémorales sont fixées en place. J’ai le sentiment de jouer mon rôle pour le bien-être du patient ; quand l’opération est terminée et que le patient se repose, j’aime le suivre et assister à son rétablissement pour le temps qu’il est avec nous. »  

Maria Iannantuono, chef des opérations de l’imagerie médicale (sites adultes), félicite tous les technologues en imagerie médicale, radio-oncologie et électrophysiologie (TRM) des 5 sites du CUSM. 

Appareil à rayon X portable
Appareil à rayon X portable

« Nos technologues font partie intégrante de la prestation des soins à nos patients. Ils utilisent leur expertise dans les différentes modalités d’imagerie pour aider le radiologue à fournir un diagnostic ou un traitement aux patients : radiologie, tomodensitométrie (CT), résonance magnétique (RM), échographie, angiographie, mammographie et échographie obstétricale ». Les technologues travaillent dans d’autres départements comme le laboratoire de cathétérisme en cardiologie, le laboratoire de PE, le laboratoire vasculaire et la médecine nucléaire. Ils traitent également le cancer à l’aide de rayonnements ionisants à haute énergie (radiothérapie et curiethérapie).

« Les technologues utilisent leurs connaissances spécialisées de l’équipement de radiothérapie - ainsi qu’une compréhension approfondie des principes de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie, de l’acquisition d’images, du traitement et de la radioprotection - pour fournir des soins de qualité à leurs patients », dit Lise Joly, directrice de la Radio-oncologie.

La semaine des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec a lieu du 3 au 9 novembre 2019. Nous aimerions souligner le rôle essentiel que jouent les technologues dans le système de santé. La semaine coïncide avec l’anniversaire de la découverte de la radiographie, le 8 novembre 1895, et l’anniversaire de la physicienne et chimiste Marie Curie, le 7 novembre 1867.