Pour des informations à jour sur les activités du CUSM, consultez notre page web consacrée à la COVID-19 .

Des nouvelles de M. Saad

« Je ne m'étais pas senti aussi bien depuis longtemps », déclare un patient après une procédure cardiaque innovante.

L’automne dernier, Nick Saad était le premier patient du CUSM à subir un tout nouveau traitement pour les arythmies graves, qui consiste à irradier les parties anormales du cœur à l'origine des variations du rythme cardiaque. Comment se porte-t-il maintenant ? Pour le savoir, nous l'avons rencontré tout juste après son rendez-vous de suivi avec le Dr Martin Bernier, cardiologue au CUSM.

Trois mois se sont écoulés depuis votre traitement, comment vous sentez-vous ?

Je ne m'étais pas senti aussi bien depuis longtemps. J'ai passé de superbes vacances, je marche plus souvent et j'ai plus d'endurance que jamais. Il y a encore un peu de variations dans mon rythme cardiaque, mais le Dr Bernier est content de mon état actuel et surveille ma condition. C'est un bon médecin.

Quel était le problème ?

Il y a huit ans, je suis allé à l'urgence parce que j'avais un problème respiratoire. Ils m'ont dit que j'avais une insuffisance cardiaque avec arythmie. Le Dr Bernier m'a mis un stimulateur cardiaque, mais cela n'a pas corrigé le problème et les médicaments n'ont pas aidé non plus. Après cela, il n'y avait plus grand-chose à faire, à part une greffe du cœur, qui est une option invasive. Le Dr Bernier m'a dit qu'il pourrait y avoir un nouveau traitement, impliquant une collaboration entre la cardiologie et la radio oncologie et j'ai dit « Bien sûr, essayons ». Et me voilà aujourd'hui, me sentant mieux, grâce au Dr Bernier, au Dr Hijal et à leurs équipes.