Mise à jour importante concernant les visites aux patients du CUSM. En savoir plus .

La Fondation du CUSM et la Fondation de l’Institut thoracique de Montréal s’unissent au profit de la santé respiratoire

À l’heure où la crise de la COVID-19 attire l’attention sur la santé respiratoire à l’échelle mondiale, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) félicite la Fondation du CUSM et la Fondation de l’Institut thoracique de Montréal qui unissent leurs forces pour renforcer les possibilités de recherche et de soins pour les patients atteints de troubles respiratoires complexes et chroniques. Leur campagne Osez rêver : mieux respirer permettra de récolter 10 millions de dollars en vue d’acheter des équipements médicaux de pointe et de mettre en place des programmes de traitement innovants, entre autres investissements novateurs qui permettront de sauver des vies.

L’histoire de l’Institut thoracique de Montréal (ITM)

« L’histoire de l’Institut thoracique de Montréal (ITM) du CUSM, situé sur le Site Glen, en ce qui concerne les soins offerts aux patients souffrant de troubles respiratoires complexes est longue et riche, déclare le Dr Pierre Gfeller, président-directeur général du CUSM. Cette importante fusion entre ces deux fondations du CUSM viendra appuyer notre objectif commun d’améliorer la qualité des soins pour nos patients et de renforcer notre position de chef de file mondial en matière de recherche et d’innovation. »

Chaque année, l’ITM reçoit plus de 30 000 patients pour des affections pulmonaires, notamment le cancer du poumon, la fibrose kystique, l’asthme et la tuberculose. Il est reconnu mondialement comme centre de soins respiratoires de pointe et abrite quatorze cliniques et programmes spécialisés. Comme le souligne Bryan Fitzpatrick, président de la Fondation de l’ITM, ce nouveau partenariat aura un impact positif sur la vie des personnes atteintes de maladies respiratoires et de leurs familles.

L’histoire de l’Institut thoracique de Montréal

« Ensemble, nous pouvons travailler à la l’élaboration de solutions novatrices qui permettront à des millions de personnes atteintes de maladies respiratoires, au Québec et partout dans le monde, de respirer plus aisément », dit-il.

« L’Institut thoracique de Montréal a profondément marqué les soins de santé à Montréal et au Québec, ajoute Julie Quenneville, présidente de la Fondation du CUSM. Le lancement de notre campagne Osez rêver : mieux respirer permettra aux patients de bénéficier des meilleurs soins et d’avoir accès à des essais cliniques qui changent des vies. »

L’histoire de l’Institut thoracique de Montréal (ITM)

Les maladies respiratoires sont en recrudescence pour plusieurs raisons, notamment l’augmentation de la pollution atmosphérique. Ces dernières années, le vapotage est également passé sous la loupe, les experts cherchant à comprendre les éventuels dangers que cela pourrait représenter pour la santé pulmonaire. Plus de 3 millions de personnes meurent chaque année d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), soit environ 6 % de tous les décès dans le monde, et 235 millions de personnes souffrent d’asthme. Avec l'émergence de la COVID-19, une maladie dévastatrice qui peut faire des ravages dans les poumons, il est essentiel pour les experts de se pencher davantage sur la recherche dans le domaine respiratoire.

Nous félicitons nos fondations de s’être réunies au profit des patients et des familles touchés par les affections respiratoires, et nous sommes impatients de voir les résultats de leur travail !